Les meilleures salles d'escalade de Suisse romande

Ajouter aux favoris

Il se murmure que le démon de la grimpe a envahi la Suisse romande, où l’on assiste à un boom des salles d’escalade. Tel l’homme araignée, vous cultivez le doux rêve de partir à l’assaut du vide en toute sécurité? Ni une ni deux, Loisirs.ch vous dévoile ses spots préférés. De quoi sauter au plafond !

Enfants et débutants bienvenus
En couple, en famille ou entre copains, l'esca­lade en salle est un sport à la fois individuel et par équipe: chaque grimpeur escalade le mur en solitaire, mais il est assuré par un parte­naire, garant de sa sécurité lors de la descente et en cas de chute. Car si la hauteur du mur peut impressionner (jusqu'à 15 m), le matériel et l'équi­pement permettent de pratiquer ce sport sans au­cune prise de risque. A condition d'en respecter les règles. "Etre attentif au grimpeur, rester près de la voie, savoir manipuler le descendeur: l'escalade est un sport qui comporte une partie technique non négligeable", explique Daniel Rebetez, direc­teur de grimper.ch.

Comment se familiariser avec ces manipulations? L'offre de cours est large au sein des différentes salles et permet de s'initier au sport sans se faire peur. Découvrir les mouvements corrects, apprendre à assurer, mais aussi à chuter, sont des prérequis importants pour grim­per avec plaisir. Accessible à tous, l'escalade est un sport doux, où les mouvements sont contrôlés. Un parent qui sait assurer peut faire grimper un enfant dès l'âge de 2 ans ! Alors laissez-vous tenter par ce sport pas comme les autres, entre danse et athlétisme, et qui vous permettra, si le coeur vous en dit, de découvrir l'escalade en falaise… à la belle saison.

Un sport, trois disciplines
L'escalade sportive se décline en trois disciplines bien distinctes:
L'escalade de difficulté Le grimpeur escalade des voies en hauteur, classées selon une échelle de difficulté allant de 3a à 8c: on est dans l'endurance.
Le bloc Sans être assuré, le grimpeur escalade un rocher synthétique placé sur un tapis épais. Les prises sont placées de manière plus disparate que sur une voie; on est dans l'explosivité et le risque de se blesser (articulations, muscles, etc.) est plus grand.
Le "speed climbing" Le grimpeur doit escalader le plus vite possible une voie de 15 m, cotée 6c. Le dernier record établi est de 5,60 s !
 


Les salles d'escalde au sommet


La famille grimper.ch

Rocspot Echandens (VD)
Non loin de Lausanne, quelque 2500 m2 de surface de grimpe attendent les petits experts comme les grands novices dans l’une des plus grandes salles de Suisse romande. Bloc central, cordes automatiques, nombreux cours à la carte et stages pour enfants encadrés par des moniteurs expérimentés, bar en hauteur : tout y est ! Rocspot, c’est aussi l’unique salle à proposer des voies en extérieur. Un vrai paradis pour grimpeur.

Bloczone Givisiez (FR)
A quelques minutes de la gare de Fribourg, Bloczone - 1500 m2 - est le plus grand centre d'escalade du canton. On y croise des champions venus s'entraîner en salle quand le massif des Gastlosen – l'un des plus beaux "spots" au monde, situé à la frontière entre Berne et Fribourg – n'est pas accessible pour des questions de météo. Deux blocs centraux, des voies s’élevant jusqu’à 15 m, des assureurs automatiques, mais aussi un espace dédié aux graines de grimpeurs avec des cours découverte dès 5 ans... De quoi progresser à toute allure !

À VENIR
Nouvelle salle Villeneuve (VD)

Et la famille s’agrandit avec l’ouverture prochaine d’une salle à Villeneuve: une halle aux proportions gigantesques qui pourra accueillir les grimpeurs de tout âge et de tout niveau sur 4000 m2. Un espace enfant, des murs sur plusieurs niveaux, des voies de 16 m de haut, une salle de bloc, une zone de grimpe outdoor et pas moins de 35 000 prises d’escalade :  de quoi laisser rêveurs les amateurs de la première heure.


La famille Totem

TOTEM Escalade Versoix (GE)
A quelques encablures de Genève, pas moins de 500 m2 accueillent petits et grands lézards de tous les âges et de tous les niveaux. Cours découverte, initiations, approfondissements… De quoi se frotter à l'escalade de bloc – et ses murs de près de 5 m – en toute sécurité, encadré par des moniteurs chevronnés. Côté élévation spirituelle, rendez-vous au Yoga studio pour un moment de détente bien mérité. Le tout nouvel espace dédié aux petits Spiderman en herbe de 2 à 12 ans finira de combler les heureux parents.

TOTEM Escalade Gland (VD)
Après Versoix, la salle de Gland fait à son tour le bonheur des grimpeurs d’ici et d’ailleurs. Son large choix de cours à la carte et de stages de vacances permet aux petits experts comme aux grands novices de trouver le bon rythme au gré de 500 m2 remplis d’équipements dernier cri. Une chose est sûre : l’escalade de bloc n’aura bientôt plus de secret pour vous ! Boutique, buvette et petite restauration viennent compléter le tout.

TOTEM Escalade Ecublens (VD)
A Ecublens, le terrain de jeu des grimpeurs s’étend sur 1600 m2 et accueille le plus grand bloc de Suisse romande. Un véritable temple de l’escalade qui propose un large panel de cours pour tous les niveaux dispensés par des moniteurs passionnés. De quoi combler les bloqueuses et les bloqueurs invétérés qui tenteront de se mesurer aux murs de près de 5 m. Nul besoin de corde ou de harnais, un tapis moelleux et accueillant se charge de réceptionner les petites chutes. Sport et fun assurés !

TOTEM Escalade Vevey (VD)
Dans la famille des salles TOTEM, après celles de Gland, Versoix, Ecublens, on demande la Veveysane ! Une salle de 400 m2 pouvant accueillir les grimpeurs et baroudeurs de tous poils qui pourront à loisir profiter de ses infrastructures dernier cri. Cours découverte, initiations, workshops, camps de vacances… Gageons que les grands novices comme les petits ouistitis y trouveront leur voie !


La famille Vertic-Halle

Vertic-Halle Saxon (VS)
Près de Martigny, la première salle de grimpe du Valais est aussi la plus haute de Suisse romande. Très prisée des familles, avec son espace réservé aux enfants, ce centre indoor et outdoor ne compte pas moins de 300 passages de bloc et voies, avec des parcours s’élevant jusqu’à 15 m. Initiations à l’escalade, anniversaires, espace extérieur avec bloc, château gonflable, grill… De quoi faire le bonheur des petits et des grands grimpeurs !

NOUVEAU
Vertic-Halle Monthey (VS)

Restons en Valais, puisqu’après Saxon, c’est à Monthey que la petite dernière de la famille a ouvert ses portes à la fin du mois de juillet 2019. Un nouveau temple de la grimpe qui offre de l'escalade de bloc pour les adultes, une zone d'entraînement avec des cours tous niveaux, un vaste espace de jeux pour les enfants, des trampolines et bien d’autres activités. Nul doute que vous allez assurer !


Et aussi...

Gecko Escalade Sottens (VD)
Dans la périphérie lausannoise, Sottens accueille l'une des salles favorites des grimpeurs romands, lesquels n'hésitent pas à faire le déplacement. De nouvelles voies y sont ouvertes chaque semaine, assurant ainsi un entraînement diversifié. Au menu: Près de 1000 m2 de parois verticales indoor, avec voies et blocs, une zone réservée aux petits cascadeurs, une boutique et de quoi se restaurer : tout pour découvrir de nouvelles sensations en famille dans un cadre des plus chaleureux. A la belle saison, l’ascension de l’antenne de l’émetteur de Sottens, haute de 125 m, mettra les plus audacieux d’accord...

Salle d'escalade de la Moubra Crans-Montana (VS)
Erigée dans le centre de tennis éponyme, cette infrastructure de 600 m2 s'adresse à un large public. On y recense une centaine de voies, dont certaines culminent jusqu'à 13,50 m du sol: de quoi laisser les adeptes d'escalade... sans voix. Enfants et novices y trouvent un terrain d'apprentissage sur mesure. A noter que les spécialistes du Bureau des guides de Montana se tiennent à disposition pour vous accompagner dans vos premières prises.

Kasablok Saignelégier (JU)
Ici, le bloc est à l'honneur ! Kasablok, c'est une petite salle conviviale de 190 m2, où l'"esprit grimpe" sait faire des adeptes, notamment grâce à un entraînement personnalisé en fonction de l'âge des participants. Quand le temps le permet, certaines séances se déroulent en extérieur. Un espace convivial, animé par un seul et même esprit: la passion du bloc.

Asenaline Neuchâtel (NE)
A Neuchâtel, l'Association fonctionne sur le mode participatif ! Selon un principe d'autogestion, chaque grimpeur est autonome et la gestion de la salle se fait bénévolement. Une salle (600 m2) qui s'adresse avant tout aux passionnés, ainsi qu'aux débutants qui ont envie de progresser et de s'entraîner à petit prix, dans un cadre simple et motivant.


Encore plus d'adresses

Le Cube Le Mont-sur-Lausanne (VD)

Sport-Escalade St-Légier (VD)

Mur d'Escalade Chavornay (VD)

Poub’Bloc Villars (VD)

Horizon’t’hall Les Diablerets (VD)

Antécimes Collonge-Bellerive (GE)

Palladium Champéry (VS)

Laniac Bulle (FR)

DBloc Bulle (FR)

Porte de Morat Fribourg (FR)

C+ Urban Climbing Milvignes (NE)

Centre sportif du Val-de-Travers Couvet (NE)

Mur d’escalade Courtelary (JU BE)

Vitam Neydens (F)


Petit lexique du grimpeur

Harnaché dans un baudrier, assuré par son partenaire grâce au descendeur, le grimpeur saisit les prises, passe la corde dans les dégaines et descend en rappel une fois arrivé au sommet de la voie... Kesako? Découvrez notre petit lexique de l'escalade pour mieux comprendre cet univers !

Baudrier Fixé sur les hanches et les cuisses, le baudrier permet d'harnacher le grimpeur et d'être retenu en tout temps.
Descendeur Le descendeur permet de faire descendre le grimpeur au sol en douceur, le mécanisme ralentissant la descente et bloquant la corde en cas de chute.
Dégaine Crochet en métal qui s'ouvre sur le côté, dans lequel le grimpeur passe la corde lorsqu'il grimpe en tête.
Voie Le mur est équipé de plusieurs tracés formés par les prises, que le grimpeur suit lors de la séance.
Bloc Surface volumineuse mais basse, permettant de grimper sans s'assurer et de développer sa technique de grimpe.
Magnésie Poudre blanche que le grimpeur applique sur ses doigts pour éviter le glissement dû à la transpiration.
Pan Güllich Structure permettant de travailler la musculature du grimpeur.
Assureur automatique Système permettant au grimpeur de grimper seul, l'assureur automatique ralentissant sa chute et sa descente.
Cordée Groupe de deux personnes formé par le grimpeur et l'assureur.
Rappel Technique permettant de descendre au sol en douceur une fois arrivé au sommet de la voie.
En tête Technique de grimpe où le grimpeur "clippe" lui-même la corde dans chaque dégaine, jusqu'au sommet de la voie.
En moulinette Technique de grimpe où la corde est déjà passée dans la boucle au sommet de la voie; le grimpeur est ainsi "suspendu" lors de la séance.


Règles d'or

Comment bien débuter l'escalade? Grimpeur passionné et moniteur Jeunesse+Sport, Freddy Pérez nous donne 10 conseils pour prendre son pied sans paniquer.

1. Faire de la séance un jeu plus qu'un entraînement.
2. Etre mis en confiance par rapport au matériel et à la hauteur.
3. Débuter avec une personne expérimentée – de préférence un moniteur.
4. Favoriser les entraînements en groupe, surtout pour les enfants.
5. Lors de la première séance, louer le matériel.
6. Investir dans un équipement de qualité si l'on multiplie les entraînements.
7. S'équiper dans un magasin spécialisé pour bénéficier des meilleurs conseils.
8. Choisir des chaussons serrés, mais qui ne provoquent pas de douleur.
9. Acquérir un baudrier adapté à sa morphologie.
10. Grimper, c'est du plaisir avant tout: oubliez la pression !


Parole d'experte: la grimpe au féminin

La grimpeuse Nina Caprez est une figure de l'escalade. Double championne suisse, elle remporte cinq épreuves de la coupe du monde entre 2006 et 2009. Aujourd'hui lassée de la compétition, elle axe sa carrière sur des ascensions spectaculaires en falaise – Silbergeier, Orbayu, etc. Nina Caprez a quitté la Suisse pour s'établir à Grenoble. Elle a répondu à nos questions entre deux voyages…

Quels sont les conseils les plus précieux que l'on vous a donnés lorsque vous avez débuté?
Oser malgré la peur, et être consciente de cette belle nature dans laquelle on peut pratiquer ce sport, une fois qu'on a quitté la salle.

Peut-on passer rapidement de la grimpe en salle à la grimpe en extérieur?
Il est très important qu'un grimpeur expérimenté vous emmène les premières fois. La falaise est malgré tout un autre terrain de jeu. Les règles dans une école d'escalade sont simples, mais il est bien utile de les connaître. La grimpe dans la nature est un sport avant tout. Les couleurs des prises ne sautent pas aux yeux comme en salle, il peut y avoir du rocher moins solide par endroit, l'environnement est souvent sauvage. Il faut être très vigilant et conscient de ce qui se passe autour de soi.

Quelle est la meilleure forme d'entraînement pour une jeune grimpeur qui veut progresser?
Quand on est jeune, la meilleure manière de progresser est d'aller grimper le plus souvent possible avec des amis. La grimpe, c'est d'une part un sport, et d'autre part un moteur pour le corps humain qui est basé sur la motivation et les sensations. J'ai vu tellement de jeunes grimpeurs très forts qui ont été bien entraînés, mais qui ont disparu au fil des années. C'est clair qu'on progresse plus rapidement avec un entraîneur, par contre on apprend peut-être moins le côté "jeu" de ce sport, et c'est un aspect important. Aller grimper entre amis représente le "lifestyle" de la grimpe et c'est ça qui nous fait pratiquer ce sport pour toujours. C'est la convivialité, le rire, les moments partagés et le besoin naturel de vouloir progresser.

L'ADN de Nina
15 novembre 1986 naissance à Küblis
A 13 ans premier pas en escalade
A 19 ans devient membre de l'équipe nationale
2006 double championne de Suisse
2009 quitte la compétition
2011 1ère ascension féminine de Silbergeier
8c+ son meilleur niveau de grimpe

 

Parole d'expert: à bloc pour le bloc 

Killko Caballero, co-fondateur de TOTEM Escalade, répond aux questions qui brûlent les doigts des débutants.

La pratique de l’escalade est-elle dangereuse?
Chez TOTEM, le bloc est roi. A 4,50 m maximum au-dessus d’un tapis de 30 cm, tout est censé bien se passer. Mais le risque zéro n’existe pas. En corde (ou voie), il peut y avoir des erreurs d’assurage par exemple, avec des conséquences plus graves. D’où l’importance de suivre les règles de sécurité, simples mais indispensables.

Comment débuter en escalade?
L’escalade de bloc est plus accessible avec ses voies de tous les niveaux. Toutes les salles proposent des cours d’initiation ou de progression car l’escalade est un sport très technique, c’est ce qui le rend intéressant. Il nécessite de trouver le bon équilibre, la bonne position. Le mental aussi est important, il s’agit d’apprendre à décoder une séquence. 

A quel âge un enfant peut-il débuter? Et sur quel support?
Chez TOTEM, nous donnons des cours aux enfants à partir de 3 ans. Il existe même des initiations à la motricité dispensées aux tout-petits dès 1 an et demi. La pratique de l’escalade demande moins d’effort aux enfants qu’aux adultes. Les enfants sont avantagés car ils sont plus légers, comprennent plus vite, intègrent rapidement les techniques, et disposent d’un sens de l’équilibre plus développé. A mon sens, l’escalade de bloc est l’approche la plus adaptée car elle est accessible et ludique avec ses prises de couleurs. En outre, le bloc se pratique seul, c’est moins inhibant. 

Bloc et voie : quelles différences?
Selon moi, le bloc est l’avenir de l’escalade en salle. Parmi nos visiteurs, plus de 80% sont des débutants ; leur optique est avant tout de s’amuser, de prendre du bon temps. Le bloc, c’est plus de simplicité et d'accessibilité. Le plaisir est immédiat et en même temps, c’est un défi physique. En famille, c’est LA pratique idéale. Grimper tous ensemble, côte à côte, chacun à son niveau et à son rythme : c’est l’un des sports les plus conviviaux que je connaisse !

J’ai le vertige. Est-ce rédhibitoire?
En bloc, il n’y pas de sensation de vertige, c’est surtout beaucoup de plaisir à peu de distance du sol, amorti par un tapis moelleux. En voie, c’est plus difficile, car les parois peuvent mesurer jusqu’à 15 m de haut. Ça n’est pas la même façon de grimper : on ose plus avec le bloc. 

Des conditions physiques prérequises? 
Il n’y a pas (ou presque) de prérequis. Bien sûr, la force et la souplesse aident, mais il n’y a pas de frein en escalade : chacun compose avec ses qualités. Ce qui est super, c’est justement cette capacité de compensation. Une femme misera par exemple davantage sur la légèreté que sur la puissance. Tout le monde a quasiment les mêmes chances de réussite : l’escalade est un sport très égalitaire.  

Quel matériel dois-je acheter?
Il vous suffit d’enfiler une tenue de sport confortable. Vous trouverez tout le matériel nécessaire en salle : cordes, baudrier, etc. Et les chaussons sont souvent proposés à la location.

Par Ophélie Thouanel - Créé le 7 oct. 2019 - Modifié le 7 oct. 2019

ancre formulaire review

Les meilleures salles d'escalade de Suisse romande

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!