Tour de la vallée du Trient, Vernayaz (VS)

Tour de la Vallée du Trient à e-bike
Photo © Valais-Wallis Promotion - Yves Garneau

Le soleil rayonne, les batteries sont chargées au maximum de leur capacité et vous vous trouvez au top de votre forme. Tous les paramètres sont ajustés, c’est le grand jour pour partir à l’assaut du tour le plus difficile, et l’un des plus beaux, du Guide des balades à vélo électrique.Le kilométrage n’est certes pas excessif, mais au vu du dénivelé conséquent et des longues parties en tout-terrain, cette sortie n’est pas à prendre à la légère.

Prévoyez assez à boire et de quoi vous sustenter en route. Et n’oubliez pas le chargeur de votre vélo ! Ce dernier aura également besoin de se « ravitailler ». Depuis l’usine électrique de Vernayaz, la première montée s’effectue via l’historique route de la Diligence. Trente-sept virages en épingle plus tard, vous voici à Salvan.

On plonge sur Martigny

Cap ensuite sur les Marécottes par une route asphaltée. Puis, une charmante route de montagne, non goudronnée, prend le relais depuis l’atypique village perché du Trétien. Arrivé à Finhaut, vous retrouvez le bitume jusqu’à la douane. De là, un petit sentier technique constitue la difficulté du jour en matière de pilotage.

Mais ça ne dure pas : vous rejoignez Vallorcine sur la route principale, il n’y a pas d’autre choix. La station française atteinte, une rude ascension met votre endurance au défi . Elle mène sur un petit plateau, depuis lequel vous redescendez vers Jeur. Le plus dur est fait, le reste n’est qu’une formalité. Au col de la Forclaz, un ravitaillement s’impose à l’hôtel-restaurant du même nom. Le retour s’effectue en plongeant sur Martigny via de petites routes.

Départ Vernayaz (parking de l’usine électrique)
Vélo recommandé eMTB
Station de recharge Non

Durée 5h
Longueur 51 km
Dénivelé 1880 m

Effort 4/4
Batterie 4/4
Technicité 4/4

ASTUCE
Pour réduire le dénivelé et limiter le kilométrage, prendre le train TMR et commencer ce tour à Salvan, aux Marécottes, à Finhaut ou même à Vallorcine !

 

Parcours Hôtel Weisshorn, Saint-Luc (VS)

Parcours à e-bike Hotel Weisshorn, Saint-Luc
Photo ©  Valais-Wallis Promotopm - David Carlier

Perché à 2227 m d’altitude, l’Hôtel Weisshorn semble seul au monde. Icône de l’histoire suisse du tourisme, la bâtisse fut construite en 1882, au lieu-dit Tête Fayaz, pour répondre à la demande des premiers alpinistes anglais. Parti en fumée, il fut reconstruit en pierre en 1891. Rejoindre cet édifice hors du temps, goûter son inénarrable tarte aux myrtilles maison et s’abreuver du panorama à couper le souffle, voilà l’objectif de cette sortie.

Les 4000 de la Couronne impériale vous escortent tout au long de ce tracé spectaculaire. Au départ de Saint-Luc, une route forestière vous mène jusqu’à Tignousa. Un peu avant d’atteindre la station d’arrivée du funiculaire, l’itinéraire passe tout proche de l’observatoire astronomique François-Xavier Bagnoud.

Saint-Luc par le bikepark

Par la suite, le tracé suit le chemin des planètes. Ce dernier reproduit le système solaire à une échelle d’un milliardième, chaque mètre parcouru équivalant à un million de kilomètres. Ludique et didactique ! Arrivé à l’Alpage du Chiesso, une dernière ascension vous sépare du séculaire Hôtel Weisshorn qui embrasse toute la vallée depuis son promontoire.

Après une pause contemplative bien méritée, repartez en direction de Saint-Luc via Chiesso, puis suivez l’ancien bisse et engouffrez-vous sur les routes forestières jusqu’au point de départ. Les techniciens dans l’âme préféreront revenir sur leurs traces pour s’offrir la descente de Tignousa à Saint-Luc par l’une des trois pistes du bikepark.

Départ Saint-Luc (parking de l’Achelli)
Vélo recommandé eMTB
Station de recharge Tignousa

Durée 3h
Longueur 25.8 km
Dénivelé 840 m

Effort 3/4
Batterie 2/4
Technicité 3/4

ASTUCE
Possibilité de raccourcir le parcours et de réduire le dénivelé de deux tiers en empruntant le funiculaire jusqu’à Tignousa.

 

Tour des villages, Crans-Montana (VS)

Tour des villages à e-bike, Crans-Montana
Photo ©  CMTC / François Panchard

De villages en villages, ce parcours vous permet de vous imprégner de la douceur qui règne sur ce haut plateau comptant parmi les régions les plus ensoleillées de Suisse.Au départ de l’étang de la Moubra, l’itinéraire emprunte une courte ascension à travers Montana. C’est à la sortie de la station, après deux kilomètres, que le point culminant de la journée est atteint (1428 m).

Le tracé prend ensuite la direction de Mollens, de Venthône, puis de Corin. Place à la descente ! Une folle plongée faite de sentiers escarpés et truffés de racines, entrecoupés de passages plus roulants, vous mène sur les hauts de Sierre en un clignement de cils. A Corin, à 780 m d’altitude, vous aurez l’impression de pouvoir toucher Sierre de vos mains.

On se prend pour un VTT!

Maintenant, l’heure est à gravir tout ce que vous venez de dévaler à plein gaz. Mais pas d’inquiétude, ce ne sera qu’une formalité. Grâce à la variété des sentiers et des routes, au décor qui évolue en permanence et aux panoramas à tomber, impossible de vous ennuyer. De Corin à Lens, les vignes cèdent leur place aux pins, puis la végétation devient plus alpestre.

Les kilomètres défilent sans que vous ne vous en rendiez compte. Vous passez Lens, le petit lac du Louché, puis après une partie un peu plus raide, atteignez les hauts du lac de Mirouge. Le final est en approche. Sur cette dernière partie, en bordure de l’itinéraire du jour, divers modules attirent le regard. Il s’agit du parcours technique du club local de VTT. L’occasion de travailler votre pilotage en vous amusant !

Départ Crans-Montana (lac de Moubra)
Vélo recommandé eMTB
Station de recharge Lac de Moubra

Durée 2h30
Longueur 23.4 km
Dénivelé 830 m

Effort 3/4
Batterie 3/4
Technicité 4/4

ASTUCE
Après ce tour, pourquoi ne pas emprunter la télécabine du Cry d’Er pour essayer les pistes de descente de Merbé (bleu) et de Mont-Lachaux (rouge) ?

 

Le Raid évolénard, Evolène (VS)

Raid évolénard à e-bike
Photo ©  David Zuber

Prêt à rouler sur les traces des champions de VTT ? Le Raid évolénard fait partie, au même titre que le Grand Raid, des épreuves cross-country marathon (XCM) les plus mythiques de Suisse. Mais rassurez-vous : le présent parcours en est une version allégée, accessible à une majorité de pratiquants. Au vu du kilométrage et du dénivelé plus que copieux, cela reste tout de même un gros morceau.

Sur le passage du Raid

Il fait bon vous rappeler que vous n’êtes pas en compétition : prenez donc votre temps pour effectuer ce tour, aussi bien pour recharger vos batteries que pour admirer à leur juste valeur les paysages grandioses du val d’Hérens. Au niveau du pilotage, cette boucle n’est pas réellement technique, surtout dans sa première partie.

Vous évoluez toutefois dans un milieu alpin. En remontant depuis Les Haudères sur le coteau opposé à la première partie, certains passages s’avèrent plus périlleux. Avec la fatigue qui arrive, il faut savoir rester lucide quant à vos aptitudes. Ne vous engagez sur cette partie du parcours que si vous possédez une certaine expérience tout-terrain en montagne. C’est le passage du Raid évolénard préféré de votre serviteur, mais il se mérite !

Départ Evolène (Office du tourisme)
Vélo recommandé eMTB
Station de recharge Non

Durée 4h30
Longueur 41.5 km
Dénivelé 1840 m

Effort 4/4 
Batterie 4/4
Technicité 3/4

ASTUCE
Il est possible de simplifier encore cette boucle en huit : en arrivant aux Haudères, revenez à votre point de départ en suivant la Borgne. Restez proche du cours d’eau et évitez la route principale, la circulation y est trop dense. En prenant cette option, vous réduisez le dénivelé presque de moitié et la distance totale de quatorze unités.

 

De Villars aux Chaux, Villars-sur-Ollon (VD)

Tour e-bike de Villars aux Chaux
Photo © D. Carlier - davidcarlierphotography.com

Entre asphalte et gravillons, ce circuit offre une réinterprétation alpine des Strade Biance, fameux chemins de graviers blancs qui caractérisent la campagne toscane. Les premiers kilomètres empruntent le versant villardou du col de la Croix. Cette ascension est réputée pour avoir accueilli les pelotons du Tour de Romandie et du Tour de France.

Au départ, c’est une belle rampe pentue qui vous attend. Puis, un long faux plat vous accompagne jusqu’à l’intersection menant vers Taveyanne. Perché à 1649 m d’altitude, dans une réserve naturelle, ce hameau sans électricité a su conserver toute son authenticité, avec ses chalets en madrier aux toits recouverts de tavillons.

Virages à l'aveugle

Ce n’est pas aujourd’hui que vous verrez le sommet du col. Cependant, si l’envie vous titille, il est possible de faire un rapide aller-retour au sommet. En bifurquant de l’autre côté de la vallée, vous entrez dans une autre dimension. La route devient étroite, le calme règne. On se perd vite dans ses songes : seul le son des cloches des vaches et la vue sur le massif des Diablerets nous ramènent à la réalité.

Depuis Taveyanne, la montée s’effectue sur une route « 4x4 » durant deux kilomètres. Dans les virages en aveugle, tenez votre droite. Il se peut que des vététistes descendent. Aux Chaux, vous vous trouvez pratiquement au sommet des pistes de Gryon. Si la pause était optionnelle à Taveyanne, elle s’impose ici !

Vue à 180°

De gauche à droite, vous pouvez admirer le massif des Diablerets, la Croix des Chaux, le Miroir d’Argentine, le Grand Muveran, les Dents de Morcles, les Dents du Midi, la plaine du Chablais et le lac Léman. La route menant sur Barboleuse est goudronnée, mais son état laisse à désirer et il y a plusieurs passages à vaches.Ouvrez l’œil !

Départ Villars-sur-Ollon (parking du Centre des Sports)
Vélo recommandé eGravel, eRoad, VAE
Station de recharge Place du Marché et Centre des Sports

Durée 2h30
Longueur 19.2 km
Dénivelé 600 m

Effort 3/4
Batterie 2/4
Technicité 2/4

ASTUCE
Après 14 km, tournez à droite pour remonter vers le restaurant L’Etable. Prenez la route de Sodoleuvre, puis à la première bifurcation, restez sur votre droite. Spécialités du terroir revisitées et belle terrasse en bois font le charme de cette halte gourmande.

 

Tour du Creux du Van, Noiraigue (NE)

Tour du Creux-du-Van à e-bike
Photo © Mattias Taugwalder

De Noiraigue, village qui connut ses heures de gloire entre les XVIe et XIXe siècles grâce à l’industrie du fer, la mise en route s’effectue sur un terrain relativement plat en direction de Travers. Au sixième kilomètre débute en douceur la montée vers le Creux du Van.

Le dénivelé demeure relativement faible au regard de la longueur de l’ascension (16 km) : pas d’inquiétude à avoir concernant l’autonomie de vos batteries.Arrivé au restaurant du Soliat, cadenassez vos vélos et rejoignez à pied, en une dizaine de minutes, le grand canyon du Val-de-Travers.

Métairies rustiques

Cet impressionnant cirque rocheux, formé durant des millions d’années par l’érosion de l'eau et de la glace, possède des mensurations extraordinaires : 1400 m de large pour 160 m de haut. Le spectacle est aussi assuré par la faune et la flore : bouquetins peu farouches, chamois, chevreuils, lynx, marmottes et même Grand Tétras s’y donnent la réplique.

Autre attrait typique de la région, les métairies, ces fermes-restaurants au charme rustique et à l’ambiance authentique où il fait si bon s’attabler. Sur le chemin du retour, nous vous conseillons d’effectuer un stop à la Baronne, où röstis, fondue, croûte au fromage et autres spécialités locales se partagent l’affiche.

De retour aux affaires, place à une courte montée en guise de digestif, après quoi quelques routes et un chemin « 4x4 » en descente vous ramènent à Noiraigue.

Départ Noiraigue (parking du cimetière)
Vélo recommandé eGravel, eRoad, VAE
Station de recharge Non

Durée 3h
Longueur 30.4 km
Dénivelé 830 m

Effort 3/4
Batterie 2/4
Technicité 2/4

ASTUCE
Pour prolonger le plaisir, longez l’Areuse jusqu’à Couvet ou Môtiers, puis montez en direction du Creux du Van.

 

Tour du lac de Bienne, Nidau (BE)

Tour du lac de Bienne à e-bike
Photo © Stefan Weber

Ni trop long, ni trop court, le tour du lac de Bienne s’effectue en une demi-journée. Le charme de ce circuit réside pour beaucoup dans le saisissant contraste d’une rive à l’autre. Côté sud, les vignes pentues et la réverbération de l’eau ne sont pas sans évoquer Lavaux. Le nord est plus sauvage et aussi plus rural.

A l’inverse des tours habituellement proposés, la présente variante évite le tronçon Bienne-Daucher (Tüscherz en allemand) et le trafic de la route cantonale, privilégiant un crochet par les hauteurs avant de rejoindre la piste cyclable au bord du lac. Ceux qui préfèrent voir la vie d’en haut pourront même tutoyer les coteaux jusqu’à Douanne (Twann en allemand).

Entre les reflets du lac et les vignobles, on roule en toute tranquillité. Les pensées vagabondent et les kilomètres s’enchaînent. A La Neuveville, prévoyez une halte à la Buvette du Débarcadère. Une belle occasion de se ravitailler tout en admirant le panorama dans un cadre enchanteur.

Baignades et caves

Plus tard, vous tomberez sur la centrale hydroélectrique de Hagneck, comme surgie de nulle part. Nichée dans une réserve alluviale naturelle classée d’importance nationale, cette usine pourtant très moderne se fond dans son environnement. La vue au-dessus de la retenue d’eau donne sur les Alpes. Par beau temps, on voit les cimes se détacher de l’eau, c’est magnifique !

Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises. A la belle saison, les appels à lever le pied se multiplient tout du long du parcours, entre coins de baignade croquignolets, échoppes de glaces artisanales et autres caves conviviales.

Départ Piscine de Nidau
Vélo recommandé eGravel, eRoad, VAE
Station de recharge Hôtel Garni Villa Carmen à La Neuveville

Durée 3h30
Longueur 45.6 km
Dénivelé 370 m

Effort 2/4
Batterie 2/4
Technicité 2/4

ASTUCE
A Cerlier (Erlach en allemand), la magnifique île Saint-Pierre vous fait de l’œil... Pour seulement une petite dizaine de kilomètres de plus au compteur, le détour en vaut la chandelle !

 

Tour du Moléson, Moléson-sur-Gruyères (FR)

Tour du Moléson à e-bike
Photo © Florence Gross

Du village, l’itinéraire débute par la route principale menant sur la plaine, sur seulement quelques centaines de mètres. Puis, jolie route forestière, court segment très pentu et petite route de montagne s’enchaînent pour vous transporter, comme par magie, dans un autre univers : vous voici au col de la Vudalla.

Pour négocier avec brio le passage pentu, il vous faudra plier les coudes et vous avancer sur le devant de la selle, afin d’abaisser et de recentrer votre centre de gravité.Profitez de cette première partie pour contempler le Moléson, qui culmine à une altitude de 2002 m. En tournant la tête du côté opposé, la vue plongeante donne sur le château de Gruyères et le lac du même nom.

Priorité aux marcheurs

La descente qui suit, en direction de la Vierne, peut s’avérer relativement technique suivant les conditions du moment. Ce n’est que sur les hauts d’Albeuve que le tracé remonte sous Teysachaux. De là, le parcours est vallonné, puis soudainement le final plonge sur votre lieu de départ.

Sur une grande partie de ce tour, vous partagez votre route avec les marcheurs : ralentissez l’allure, indiquez votre présence par la voix ou avec une sonnette et laissez-leur la priorité.Chemin faisant, certains passages pourraient nécessiter de pousser votre monture pour les franchir. De belles occasions de se ravitailler et de prendre la mesure du milieu préservé dans lequel vous évoluez.

Départ Moléson-sur-Gruyères
Vélo recommandé eMTB
Station de recharge Non

Durée 4h
Longueur 30.1 km
Dénivelé 1250 m

Effort 4/4
Batterie 4/4
Technicité 3/4

ASTUCE
Au seizième kilomètre, tournez à droite pour remonter vers la buvette de la Challa, située sur la face sud-est du Moléson. Le coup d’œil vaut le détour ! Par ailleurs, pour simplifier la boucle, il est possible de contourner la montée par Tsuatsau en optant pour la route bitumée depuis la chapelle de l’Evi.

 

Arpenter la montagne à VTT ou avaler des kilomètres de paysages champêtres sur son vélo de route, ce n’est plus l’apanage des sportifs ! Après avoir conquis villes et agglomérations, le vélo électrique poursuit son fol essor des bords de lacs jusqu’au pied des cimes. Nombre de destinations permettent aux familles comme aux cyclistes du dimanche d’explorer à moindre effort des contrées d’ordinaire accessibles uniquement à la force du mollet. Recensant 50 « e-tinéraires » romands d’anthologie et adaptés à tous les niveaux, le Guide des balades à vélo électrique s’adresse à tous les épris de mobilité douce, quel que soit leur niveau. Ses pages illustrées regorgent d’infos pratiques, d’astuces et de conseils avisés : du choix du parcours à celui du modèle de vélo adéquat, en passant par l’entretien de la batterie, les préparatifs nécessaires pour une sortie réussie ou les bons réflexes à adopter avec les enfants.
Disponible en kiosque, chez Payot et sur www.balades-velo.ch au prix de 19 fr.

Par Amaël Donnet et Frédéric Maye - 22 août 2022

Notes et avis