Le portail romand des loisirs pour toute la famille
  • En partenariat avec
  • Logo MySwitzerland
  • Logo Swiss Milk
  • Logo Lausanne FM
DOSSIER | Sorties - Insolite | Suisse romande

Astronomie

Pour Jean Aellen, vice-président de la Société d’Astronomie du Haut-Léman, la meilleure façon de mettre un pied dans l'astronomie de loisir est de participer à quelques séances d’initiation dans un observatoire. Publics ou privés, ces établissements sont légion en Suisse et ont pignon sur ciel. Sur place, des passionnés expliquent aux petits comme aux grands visiteurs ce qu'ils regardent.

Ciel, mon enfant !

Une visite à l’observatoire ? Une bonne manière de tester la motivation de votre aspirant astronome car observer "pour de vrai" les objets célestes peut s'avérer décevant par rapport aux images que l'on trouve dans les livres ou sur internet, la plupart du temps colorisées. Ainsi, dans un télescope, la fameuse nébuleuse de la Tête de Cheval, que l’on a l'habitude de voir en rose, apparaît en réalité comme un nuage blanchâtre... "L'astronomie, cela devient intéressant à partir du moment où l'on comprend ce que l'on regarde, où l'on sait à quelle distance cela se trouve", résume Jean Aellen. Plus facile donc pour un adolescent de se lancer, car il sera en mesure de donner un sens à ce qu'il observe. Ceci dit, rien n'empêche de mettre un enfant plus jeune, "dès 7 ou 8 ans, devant un télescope". Gardez cependant en tête que cette activité se pratique de nuit, à moins de s’intéresser au soleil…

Soyez tête en l’air…

Pour Jean Aellen, également responsable de la mise sur pied des cours d'initiation à l'observatoire de Vevey, le plus important - avant même de coller son œil à un télescope - consiste à se familiariser avec la voûte céleste et son organisation. Et pour cela, rien de tel que de la regarder à l'œil nu depuis votre balcon, ou d'approcher notre système solaire lors d’une promenade familiale sur l'un des sentiers des planètes existant en Suisse. Premier instrument à acquérir: une simple carte du ciel. Il en existe des modèles tournants, permettant de visualiser précisément la voûte comme elle se présente au moment précis de l'observation. "Repérez pour commencer les principales constellations, en partant de la Grande Ourse, et, si vous êtes en montagne, la Voie Lactée. Et profitez de l'occasion pour expliquer à votre enfant qu'il s'agit de notre galaxie", suggère ce spécialiste du ciel. Ensuite, si vous disposez de jumelles et idéalement d'un trépied, vous pourrez passer à des objets comme la Lune, dont on voit le relief sans problème. Les planètes, qui constituent la banlieue de la Terre, "une notion qui parle aux enfants", sont également des objets intéressants à observer pour des débutants, notamment Saturne, avec ses anneaux, et Jupiter, avec ses lunes. Elles sont facilement repérables dans un ciel urbain, car très brillantes. Avant de vous lancer dans une séance d'observation, prenez toutefois soin de repérer où l'objet qui vous intéresse se situe. Les planètes se déplacent de jour en jour, mais une foule de sites et d'applications vous aideront à les trouver sur la voûte céleste. Dernière remarque : n'observez jamais le soleil à l'œil nu, et encore moins aux instruments (pas même aux jumelles) : vous risquez tout simplement d'y perdre la vue. Pour découvrir notre brillante étoile, rendez-vous dans un observatoire équipé du matériel adéquat.

L’attirail du parfait petit astronome


Une éphéméride

Pour observer les planètes ainsi que des phénomènes plus rares type comètes ou éclipses, reportez-vous aux éphémérides, sorte de calendriers qui en donnent la position à intervalles réguliers. Il en existe une foule sur internet, accessibles gratuitement.
www.astronomes.com ou www.stelvision.com

Un planétarium

Vous pouvez télécharger gratuitement ce logiciel de planétarium qui reproduit, sur l'écran de votre ordinateur, le ciel tel que vous le verriez à un moment donné. Il s'agit de la déclinaison "maison" de ces simulations des astres et des planètes projetées sur un dôme. Utile et fascinant.
Version tablettes et Smartphone : App Store 2 fr., Google Play 2 fr.42
www.stellarium.org

Star Walk : une appli interactive

La plus connue des cartes virtuelles permet de se familiariser avec le ciel nocturne tel qu'il se présente au-dessus de votre tête en orientant tablette ou smartphone vers la zone qui vous intéresse. Le zoom vous permet de naviguer d’une constellation à l’autre.
Version tablettes et Smartphone : App Store 3 fr., Google Play 2 fr.80
www.vitotechnology.com

Une lunette

Si votre enfant montre un véritable intérêt pour l'astronomie, cela peut être le moment d'investir dans un instrument. Vous opterez alors "pour une petite lunette de 60 mm, plus simple et moins fragile à utiliser qu'un télescope, mais qui permet déjà d'observer des objets intéressants", conseille Jean Aellen.
Lunette Mizar (60 mm) : 157 fr.
www.natureetdecouvertes.ch

Par Sylvie Ulmann - Créé le 6 mai 2014 - Modifié le 19 janv. 2017

Astronomie

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!