Il fut un temps où l’œnorando consistait à marcher jusqu’à la cave voisine pour boire un «p’tit coup de pinot noir » au carnotzet, ce « lieu ancestral de la sociabilité » comme le rappelle avec amusement Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion.

Aujourd’hui, le concept d’œnotourisme (une variante d’agritourisme destinée à faire découvrir des régions viticoles et leurs productions) s’est considérablement développé, rivalisant de formules toujours plus élaborées reliant le vin à la gastronomie, à la culture, aux loisirs et même au bien-être. Version tout public de l’œnotourisme Selon Damian Constantin, « l’expérience autour du vin ne s’arrête pas à la consommation ».

De superbes balades

Grâce à l’œnorando – qui consiste tout bonnement à fouler le terroir où poussent nos vignes – les curieux de tous âges en apprennent plus sur la production viticole en profitant de superbes balades toute l’année : « Au printemps, lorsque la vigne se réveille ; en été, quand les feuilles recouvrent les ceps et que les premières grappes apparaissent ; en automne, entourés des couleurs mordorées des feuilles et des grappes prêtes à être cueillies ; et même en hiver, avec les vendanges tardives… »

Et même si les arrêts dégustation font partie du jeu, que les non-buveurs se rassurent : la plupart des vignerons ont toujours du jus de raisin chez eux.

Boom de l’œnotourisme

Lancée ce printemps et destinée à « créer un réseau à l’échelle nationale de prestataires avec un état d’esprit œnotouristique », la plateforme digitale Swiss Wine Tour est attendue comme le messie par bon nombre de professionnels de la vigne et du tourisme qui peinent parfois à fédérer tout ce qui existe déjà en la matière.

Comme le résume Yan Stucki, chef de projet, « Pas de Röstigraben en matière d’œnotourisme ! » Si une cinquantaine d’offres seulement sont répertoriées à ce jour, il prédit un développement exponentiel pour arriver à un outil pleinement performant à l’attention du public, comme des professionnels, d’ici quelques années.
swisswinetour.com

 

Le Valais : plus grand vignoble de Suisse

Avec près de 5000 ha de vignes cultivées (soit un tiers du vignoble suisse) et 55 appellations AOC, Valais/Wallis Promotion recense 43 expériences œnotouristiques. Mais c’est sans compter les quelque 360 encaveurs, dont beaucoup proposent balades guidées ou dégustations dans les vignobles.

Côté œnorando, on compte officiellement sept sentiers didactiques mais aussi les bisses qui traversent les vignobles (Clavau, Lentine, Mont Orge), sans oublier les 65 km du Chemin du vignoble qui s’étend de Martigny à Loèche-les-Bains.
valais.ch

CÉPAGES TYPIQUES
Blanc : fendant (chasselas), johannisberg (sylvaner)
Rouge : pinot noir, gamay
SPÉCIALITÉS AUTOCHTONES
Blanc : petite arvine, amigne, humagne
Rouge : cornalin, humagne

 

Sentier du cep à la cime à Chamoson

Les vignes de Chamoson, espace parfait pour l'œnorando.
Les vignes de Chamoson, espace parfait pour l'œnorando

Cap sur Chamoson, la plus grande commune viticole du Valais, qui compte quelque 50 encaveurs ! Entre le Rhône et le Grand Muveran, les 423 ha de vignes sont plantés en grande partie sur un cône d’alluvions formé par la Losentse qui a façonné un paysage géologique inédit. Le sentier thématique – balisé par un S jaune sur fond bleu et ponctué de quelques panneaux – s’élance à travers les vignes à perte de vue, croisant par endroits le Chemin du vignoble.

Après Saint-Pierre-de-Clages, où il fait bon flâner au pied de la splendide église romane, direction les vignes en terrasses au-dessus de Chamoson, blotti au pied des falaises du Haut-Cry : au-dessus, le hameau de Némiaz à flanc de coteau. C’est ensuite Grugnay, le bisse du Poteu et la descente le long de la tumultueuse Losentse par le bucolique sentier des amoureux avant de gagner, grâce au pont suspendu, le cœur vivant de Chamoson avec sa place du caveau et son église paroissiale aux vitraux signés Edmond Bille.

Départ et arrivée Gare de Chamoson (Saint-Pierre-de-Clages)
Distance 11 km
Durée 3h
Difficulté 2/4
chamoson.ch

 

Que déguster ? Malgré un encépagement varié (syrah, pinot noir et gamay – dont l’assemblage donne la Dôle – et quelques spécialités avec petite arvine et humagne rouge en tête), c’est bien le Johannisberg, vin blanc aux notes d’amandes, qui fait la fierté du Chamosard
La bonne table La P’tite maison, Saint-Pierre-de-Clages (petitemaison.ch)
Le vigneron Daniel Magliocco & Fils (Mikaël), Saint-Pierre-de-Clages (maglioccovins.ch)
L’expérience œnotouristique Forfait valaisan : rando sur le sentier, repas du terroir au caveau de Chamoson et visite-dégustation de 3 vins chez un encaveur (chamoson.ch)
Le plus Cave Petite Vertu, Chamoson : chasse au trésor dans le vignoble (petite-vertu.ch)

 

Sentier viticole de Sierre à Salquenen

Vignes, vin et restauration coexistent en bonne harmonie sur le côteau de Sierre.
Vignes, vin et restauration coexistent en bonne harmonie sur le coteau de Sierre.

Entre plaines et coteaux gorgés de soleil au fil de la vallée du Rhône, un sentier didactique vous embarque pour une promenade familiale à la découverte d’une viticulture de montagne d’exception.

Sur votre chemin ? Une quarantaine de caves et des paysages à donner le tournis. Tout commence à Sierre, au château de Villa qui accueille notamment les expositions temporaires du Musée cantonal du vin, dont l’annexe se trouve à Salquenen, au bout de la balade.

Des vignes ancestrales

La première partie du sentier sillonne les hauts de Sierre et vous conduit jusqu’à Muraz au fil de quartiers vignerons ancestraux. Plus loin, le vignoble de Chivirau met en valeur 34 cépages ! Cueillette autorisée de quelques grains si le raisin est bien mûr…

Le dernier tronçon vous fait longer à travers bois les gorges de la Raspille – site sublime qui marque la frontière avec le Valais germanophone – avant de s’achever à Salquenen, terre privilégiée du pinot noir, qui compte une trentaine de caves.

Départ Sierre (Château de Villa)
Arrivée Salquenen (Musée du Vin)
Distance 6,6 km
Durée 1 h 30
Difficulté 2/4
museeduvin-valais.ch

Que déguster ? L’AOC Les Coteaux de Sierre est la plus grande de Suisse avec près de 1200 ha de vignobles. Parmi les 40 cépages produits, fendant, pinot noir et gamay donnent le tournis. Les spécialités ? La petite arvine, le pinot gris (ici nommé malvoisie) et l’humagne rouge
La bonne table et l’œnothèque Château de Villa, Sierre (chateaudevilla.ch)
Le vigneron Olivier Mounir, Cave du Rhodan, Salquenen (fr.rhodan.ch)
L’expérience œnotouristique Cave Mathier, Salquenen (fr.mathier.com)
Le plus Musée du Vin, Salquenen (museedu vin-valais.ch)

 

Vaud : pays du chasselas, connecté à son vignoble

Avec près de 4000 ha de vignes cultivées, Vaud est le deuxième canton viticole de Suisse. Fort de huit appellations AOC (Lavaux, Dézaley, Calamin, Chablais, La Côte, Côte de l’Orbe, Bonvillars, Vully), il est à la pointe en matière d’œnotourisme.

Avec des lieux pédagogiques pouvant être le but de balades (Musée de la confrérie des vignerons à Vevey, Musée de la vigne, du vin et de l’étiquette à Aigle, Lavaux Vinorama à Rivaz), il est devenu un pionnier dans l’œnorando grâce à son application Vaud : Guide qui propose 12 balades connectées et familiales jalonnées de points d’intérêt indiquant restaurants, caves et lieux emblématiques liés au paysage ou au patrimoine.

Gratuite et utilisable sans internet, l’appli propose aussi des quiz pour se tester dans tous les domaines !

myvaud.ch/balades-oeno

CÉPAGES TYPIQUES
Blanc : chasselas
Rouge : pinot noir, gamay

 

Balade œnotouristique de Morges Région

Au cours de la balade dans les vignes, des agapes au restaurant sont les bienvenues.
Au cours de la balade dans les vignes, des agapes au restaurant sont les bienvenues.

Tout commence à Vufflens-le-Château, où quelques prestigieux domaines s’épanouissent au pied de l’étonnant château. Que de vignes ! En pente douce, comme un gradin face au spectacle grandiose du Léman et du Mont-Blanc, le vignoble morgien fait partie de La Côte AOC, le plus grand vignoble vaudois.

Balade entre vignes et champs

Par de jolis chemins goudronnés à travers vignes et champs cultivés, vous descendez vers le charmant village vigneron de Chigny puis, après une courte et bucolique promenade à travers bois le long de la Morges, vous atteignez Echichens et ses savoureuses adresses.

Pour les trois derniers kilomètres, retour à la vie citadine, à Morges, connue loin à la ronde pour les vins primés de son domaine de la Ville. La promenade sur les quais fleuris du Mont-Blanc, puis à travers le quartier historique des tanneurs, vous conduira, après quelques emplettes gourmandes, jusqu’au château.

Départ Vufflens-le-Château
Arrivée Morges Distance 10 km
Durée 2h15
Difficulté 1/4
myvaud.ch/balades-oeno

Que déguster ? Caractérisé par une multitude de petits coteaux, le vignoble morgien totalise 602 ha de vignes. Plus grand lieu de production du canton, on y trouve une grande variété de cépages : au blanc chasselas et aux rouges gamay et pinot noir, s’ajoutent les fruités gamaret et garanoir issus de croisements entre gamay et reichensteiner blanc
La bonne table Restaurant du Club nautique (restaurant-cnm.ch)
Le vigneron Famille Perey, Domaine de la Balle, Vufflens-le-Château (vins-perey.ch)
L’expérience œnotouristique Domaine Cruchon, Echichens (henricruchon.com)
Le plus Œnothèque La Licorne, Morges (bolle.ch)

 

Balade œnotouristique de Lavaux

Dans le Lavaux, balade, vue et vins se complètent.
Dans le Lavaux, balade, vue et vins se complètent.

Depuis le village de Chexbres, l’itinéraire vous conduit rapidement sur un de ces petits chemins goudronnés typiques de Lavaux, jalonnés de murs en pierres sèches bâtis dès le XIIe siècle par les moines cisterciens afin de créer des vignes en terrasses face au Léman. Le décor–classé Unesco depuis 2007–est planté.

Après Saint-Saphorin, petit village où le temps semble suspendu, direction Rivaz où une quinzaine de vignerons sont en activité. Sur les hauts, un crochet s’impose au Conservatoire mondial du Chasselas, une parcelle de 3000 m² qui permet de tout comprendre sur ce fragile cépage dont il existe une vingtaine de variétés.

Vin et vue confondus

A mi-chemin, vous passez par la vigne de l’AOC Dezaley Grand Cru, souvent comparée à une cathédrale naturelle tant sa déclivité est saisissante. Vous remontez enfin vers le célèbre village vigneron d’Epesses–fief du Calamin AOC Grand Cru–où il fait bon flâner entre les caves, par les ruelles étroites et pavées.

Le tronçon pour revenir au point de départ passe par la célèbre route de la Corniche. Marchez sur le trottoir et dégustez la vue.

Départ et arrivée Chexbres-Village (gare CFF)
Distance 10,4 km
Durée 3h30
Difficulté 2/4
myvaud.ch/balades.oeno

 

Que déguster? Le chasselas, qui produit des vins blancs secs avec une agréable minéralité, et donne trois AOC : Lavaux, Calamin et Dézaley. Les deux dernières appellations, dans leur version Grand Cru, sont des merveilles réputées à l’échelle suisse
La bonne table Auberge de l’Onde, Saint-Saphorin (aubergedelonde.ch) Le vigneron Domaine Bovy, Chexbres (domainebovy.ch)
L’expérience œnotouristique Cave Champs de Clos, Chexbres (cavechampdeclos.ch)
Le plus Vinorama, œnothèque et centre de découverte du vignoble, Rivaz (lavauxvinorama.ch)

 

Région des Trois-Lacs : le plus grand vignoble d’un seul tenant

Dans une ambiance lacustre indéniablement merveilleuse pour la randonnée, le vignoble de la région des Trois-Lacs se répartit en trois grandes régions dominées par le pinot noir et le chasselas.

Si la région du vignoble qui côtoie le littoral du lac de Neuchâtel est la plus vaste et brille pour son pinot noir, son Œil de perdrix et son Non Filtré aux notes d’agrumes, elle est encore à la traîne du côté des offres d’œnorando.

Œnotourisme en développement

Comme le rappelle Mireille Bühler, directrice de Neuchâtel Vins et Terroir, « Neuchâtel ne compte que de petites caves, au contraire de Vaud ou du Valais ».

Avec une seule véritable œnorando au sens strict (le sentier didactique Viti-Tour de Cressier de 4 km), le canton n’est en revanche pas avare en expériences œnotouristiques, comme le confirme le tout Région des Trois-Lacs : le plus grand vignoble d’un seul tenant jeune site vignobles-trois-lacs.ch qui répertorie 42 des 52 caves neuchâteloises proposant des dégustations et des découvertes de leurs domaines.

Vin, vignes et balades

Le château de Boudry – accessible par exemple par les splendides gorges de l’Areuse – reste par ailleurs un but de balade œnotouristique passionnant, puisqu’il abrite le plus vieux Musée du vin et de la vigne de Suisse ainsi que l’œnothèque cantonale, laquelle permet de déguster et d’acquérir plus de 200 vins au prix cave.

De quoi se familiariser avec les nectars d’un petit canton qui compte aujourd’hui plus de 50% de vins biologiques. Fribourg ne compte que deux régions viticoles, Cheyres et le Vully, lesquelles peuvent chacune se découvrir grâce à un sentier viticole didactique (de Cheyres au Châbles pour le premier, de Sugiez à Môtier pour le second).

Des perches au restaurant

Qualifié de « plus petite des grandes régions viticoles de Suisse », le Vully s’étend sur 100 ha dans le canton de Fribourg, et 60 dans le canton de Vaud. « Mais les 24 vignerons valdo-fribourgeois travaillent activement et main dans la main » se félicite Joanna Rouiller, directrice de l’interprofession des vins du Vully, qui note depuis une dizaine d’années un véritable engouement pour le tourisme œnologique, renforcé par un « intérêt pour la gastronomie d’une région épicurienne ».

Avis aux amateurs de perches, de gâteaux du Vully, de Freiburger et de Traminer, deux spécialités de vin blanc qui prennent de plus en plus d’importance.
j3l.ch

 

Chemin des vignes de Bienne à La Neuveville

Dans le Seeland, la balade suit les vignes et le bord du lac.
Dans le Seeland, la balade suit les vignes et le bord du lac.

La région viticole du Jura bernois s’épanouit en coteaux sur la rive droite du lac de Bienne. Si de nombreux événements sont organisés chaque année dans les caves (avec en tête les dégustations autour de la saucisse au marc en janvier/février), cette sublime œnorando permet d’appréhender ce terroir d’exception, toute l’année !

Depuis la gare, dirigez-vous vers la station du funiculaire de Macolin près duquel un escalier vous conduit au Pavillon Felseck, où démarre la signalisation du « Chemin des Vignes ».

Vignes et villages

Au menu : coups d’œil insolents sur les eaux bleues et la vigne en coteau – et un peu plus loin sur l’île Saint-Pierre – et savoureux coups dans les nombreuses caves qui jalonnent votre route, notamment dans les pittoresques villages de Douanne et de Gléresse reliés par un passionnant sentier viticole didactique.

Balade dans le chasselat

Poursuivez le long de chemins bordés de murs en pierres sèches et de vignes jusqu’au bourg historique de La Neuveville qui incite à la flânerie. Là, pourquoi ne pas rentrer en bateau jusqu’à Bienne ? Que déguster ?

Dominée par le chasselas et un pinot noir de très beau niveau, la production viticole du lac de Bienne s’est peu à peu étoffée et l’on compte aujourd’hui plus de 40 cépages dont quelques spécialités comme le chardonnay, le pinot gris, le riesling-sylvaner et le gewürztraminer.

Départ Bienne (gare CFF)
Arrivée La Neuveville
Distance 15 km
Durée 4h
Difficulté 1,5/4
j3l.ch

La bonne table Hôtel-restaurant J.-J Rousseau (jjrousseau.ch)
Le vigneron Robert Andrey, Schafis (andreyschafis.ch)
L’expérience œnotouristique Vinitour : au départ de Douanne ou de Gléresse, rando accompagnée dans les vignes avec visite de 3 exploitations viticoles et dégustation de 13 vins accompagnée d’une assiette froide (j3l.ch)
Le plus Musée de la Vigne, Gléresse (rebbaumuseum.ch)

 

Genève : un vignoble à deux pas de la ville

Troisième canton viticole en taille de Suisse romande derrière le Valais et Vaud, avec près de 1500 ha de vignes cultivées, Genève est en pleine croissance côté œnotourisme, avec des offres de particuliers de plus en plus nombreuses.

Directeur de Genève Tourisme, Adrien Genier constate néanmoins que les vins genevois, « authentiques et de grande qualité, sont encore mal connus des touristes comme des Romands ». La plus connue des régions viticoles genevoise est le Mandement, au pied du Jura.

Soleil et balades viticoles

A Genève, la balade dans les vignes n'est jamais loin de la ville, ni d'un restaurant où se sustenter.
A Genève, la balade dans les vignes n'est jamais loin de la ville, ni d'un restaurant où se sustenter.

Exposée plein sud, elle bénéficie d’un ensoleillement maximum entre Satigny – la plus vaste Genève : un vignoble à deux pas de la ville commune viticole de Suisse ! – et Dardagny, charmants villages viticoles où de très beaux domaines valent le détour.

Les quelque 80 caves ouvrent presque toutes leurs portes à la belle saison : pour les découvrir, le canton compte trois belles balades viticoles (entre Arve et lac, entre Arve et Rhône et rive droite) et un sentier viticole didactique à Dardagny, idéal pour les familles.

L’atout du vignoble genevois ? Sa belle diversité de cépages et sa desserte facile depuis le centre-ville grâce aux transports publics.
geneve.com - geneveterroir.ch

CÉPAGES TYPIQUES
Blanc : chasselas, aligoté, chardonnay, sauvignon
Rouge : gamay, pinot noir, gamaret, cabernet sauvignon, merlot

 

Idée week-end à la sédunoise

Entre œnoparc, balade, vins et restaurants, le week-end parfait.
Entre œnoparc, balade, vins et restaurants, le week-end parfait.

Entre les Celliers de Sion (véritable œnoparc récompensé par le Prix suisse de l’œnotourisme en 2018) et le Sion & Wine Tour (lauréat 2019 du même prix), Loisirs.ch vous a concocté un week-end d’amoureux enivrant, entre nature et culture.

SAMEDI Les Celliers de Sion. Au gré d’un parcours balisé de 5 km au fil de l’eau et à flanc de coteau, vous arpentez le vignoble de Sion, berceau du fameux fendant. Le long du bisse de Claveau, vous vous régalez de la vue panoramique et de la dégustation itinérante de six vins, puis d’un repas servi dans une des fabuleuses guérites vigneronnes reconverties en espaces de dégustation.
Combien ? 70 fr./pers.
celliers.ch

SOIRÉE ET NUIT La Grande Maison à Chandolin. A 15 min en voiture de Sion, rendez-vous pour une nuit douillette dans une bâtisse historique reconvertie en chambres d’hôtes de charme. Cette drôle de boutique-hôtel propose à certaines dates des soupers-spectacles et une cuisine raffinée de saison dans un cadre enchanteur. Romantique à souhait !
Combien ? Dès 160 fr./2 pers.
lagrandemaison.ch

DIMANCHE Sion & Wine Tour Bien reposés ? Direction cette fois le cœur historique de Sion pour une balade à pied pleine de surprises animée par un guide. Ponctuée de la dégustation de cinq vins, sa visite insolite vous conduira dans trois monuments habituellement fermés au public. A l’issue, une assiette valaisanne vous attend au célèbre bar à vin Le verre à pied !
Combien ? 59 fr./pers.
sionwine.ch

Par Emilie Boré - 24 août 2022

Notes et avis