Le portail romand des loisirs pour toute la famille
  • En partenariat avec
  • Logo MySwitzerland
  • Logo Swiss Milk
  • Logo Lausanne FM
  • Voegele-shoes
DOSSIER | Sports d'hiver - Peau de phoque | Suisse romande

Peaux de phoque

Ne plus être un mouton, prendre son destin en main... Autant de sensations qui incitent de plus en plus de monde à pratiquer la randonnée à peaux de phoque. C’est fun et "c’est de l’écofitness ! On pollue moins tout en suant", lâche Thierry Bionda, guide de montagne neuchâtelois et propriétaire du magasin Défi Montagne à Peseux. Et si la prudence reste de mise, le ski de rando n’en est pas moins une merveilleuse façon de découvrir la beauté des sommets enneigés et de se faire plaisir dans la poudreuse en toute liberté.


Le Chantonnet: un somptueux sommet dans la vallée des loups (VS)

Si le nom "val Ferret" est bien associé aux loups, n’ayez pas peur. Vous croiserez tout au plus des chamois et les aigles vous surveilleront de loin. Au Clou, à la hauteur de trois chalets, suivre le panneau "ski de fond". L’itinéraire part vers la droite pour traverser un pont. Juste après, dans un site bien dégagé, on attaque très fort par une montée raide qui s’essouffle en zigzaguant. Quelques mélèzes plus tard, on atteint un mignon refuge décoré d’animaux colorés. Une pause et c’est reparti dans une pente en léger dévers (couteaux) en direction de la Léchère (1877 m), un alpage que l’on contourne au loin, avant de redescendre au Clou ou à La Fouly en longeant la rivière de la Dranse. La vue, à droite, sur le Mont Dolent est somptueuse. Arrivé au Cretté de la Perche, suivre le vallon qui monte doucement jusqu’au haut de la Combe des Fonds (au retour, ne pas s’aventurer dans ce couloir à avalanche !). A environ 2400 m, sous le Petit Col Ferret, obliquer franchement à gauche pour monter en direction du sommet du Chantonnet. Suivant l’époque, il peut faire très cru et venteux à 2576 m. Le thé y refroidit vite, aussi se dépêche-t-on de dévaler les champs de poudre (même itinéraire).

Randonnée: pratique

Cartes: Swisstopo 1:50000/282 S Martigny
Départ: Le Clou (1614 m), au-dessus de La Fouly. Y monter à pied (15 min) vu le peu de places de parc. Car postal jusqu’à La Fouly
Difficulté: facile
Dénivellation: 938 m
Sommet: 2576 m
Durée: 3-4h

Avant la course

- S’informer des conditions dans les bureaux de guide et/ou Offices du Tourisme
- Consulter la météo www.meteosuisse.ch
- Weatherpro (application iPhone)
- Whiterisk (CD de l'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches de Davos et/ou application iPhone)
- A moins d’être connaisseur, ne jamais s’engager dans une course si le risque d’avalanche est de 3 et plus


Col de Bréona: longue randonnée face à de majestueux 3000 m (VS)

La première des trois merveilles de cet itinéraire se situe juste après que l’on a traversé un pré à la sortie de La Forclaz, en direction des Saulesses (sud-est): la montée à travers une forêt de mélèzes est idyllique. On s’attaque ensuite à un dénivelé certain à travers champs (environ une heure, chemin balisé presque aussi raide que les raccourcis !) pour atteindre la deuxième "récompense", les mayens, puis le hameau de Bréona (2197 m): halte bienvenue pour se désaltérer. Si la fatigue est trop grande, il y a la possibilité, en tirant sur la gauche à la sortie du hameau, de rejoindre (à plat) le haut du téléski du Tsaté. Sur la droite, le terrain se fait plus doux pour traverser la "remoinste" de Bréona et les yeux s’accrochent à la troisième beauté: un cirque formé par la Dent Blanche, la pointe de Bricola, les pointes de Mourti, la couronne de Bréona. Un dernier petit vallon (à gauche) souvent caillouteux, avant de déboucher sur le col. De là, on gagne le point culminant (à gauche encore), la Serra Neire (2986 m). Vue imprenable sur le lac de Moiry, entre autres. Suivre le même tracé pour la descente. (A découvrir également: la variante à raquettes entre Bréona et La Forclaz)

Randonnée: pratique

Cartes: Swisstopo 1:25000/1327 Evolène, Swisstopo 1:50000/283 S Arolla
Départ: La Forclaz (1731 m). Car postal
Difficulté: peu difficile
Dénivellation: 1255 m
Sommet: 2986 m
Durée: 5h30-6h30 (pas de restauration sur le parcours)

Matériel nécessaire pour pratiquer

- Des skis de randonnée
- Souliers de ski rando
- Peaux
- Couteaux
- Bâtons réglables
- Petite radio pour appeler les secours (en montagne, mauvais réseau pour les portables)
- Balise de localisation (DVA)
- Pelle et sonde


Vers les lacs: une magnifique arête à côté du Pic Chaussy (VD)

Ah, le Pic Chaussy… un grand classique du ski de randonnée. Superbe, vue exceptionnelle, à gravir au moins une fois dans sa vie. Mais le jour où nous nous sommes lancés à l’assaut de ce 2300 m, l’appel d’un champ de poudreuse, vierge de traces, a été le plus fort ! Comme toujours, si vous débutez ou n’êtes pas accompagné d’une personne qui connaît bien l’état de la neige, renseignez-vous sur les risques d’avalanches. La première partie du chemin est la même que pour le Pic Chaussy. La mise en jambes se fait en longeant la piste d’un petit téléski hors service. Au sommet de la colline, on passe du "ski" au "ski de fond" en suivant pendant une dizaine de minutes la piste des fondeurs sur un faux plat. Puis bifurcation à droite pour attaquer une pente plutôt raide, souvent très tracée, avec une neige tassée qui nécessite la pose des couteaux. Pendant une bonne heure, on enchaîne les conversions pour grimper au lac Lioson, à 1920 m. On s’appuie contre le mur d’un chalet d’alpage (fermé) et la pause thé-grignotage est divine. De là, les chemins se séparent: pour rejoindre le Pic Chaussy, prendre à gauche du lac (1h30 à 2h de montée), pour l’arête surplombant le Lioson, c’est à droite. En vingt minutes, vous l’avez atteinte. Vue plongeante sur le village des Mosses. La descente depuis "Vers les lacs" est magnifique, attention toutefois aux vernes (sorte d’arbuste). Il est conseillé de skier surtout à gauche, là où la pente est moins exposée au soleil. Même si en bas on pousse quelques minutes pour retrouver le point de départ. (A découvrir également: balade pédestre du col des Mosses au Pic Chaussy)

Randonnée: pratique

Cartes: Swisstopo 1:50000/ 262 S Rochers-de-Naye
Départ: col des Mosses (1445 m). Parc à la hauteur du petit téléski. Car postal de Château-d’Oex et Le Sépey
Difficulté: facile
Dénivellation: 500 m
Sommet: 1929 m
Durée: 2-3h

À lire

- Attention avalanches !, dépliant à télécharger sur le site du Club Alpin Suisse www.sac-cas.ch
- Les plus belles randonnées à ski de Suisse, Fabrizio Scanavino, Fritz Gansser et Willy Auf der Maur, Ed. du CAS
- Ski de Randonnée: Ouest-Suisse, François Labande et Georges Sang , Ed. Olizane


Les crêtes du Jura: des itinéraires à modeler selon vos envies (NE)

Bienvenue au pays de la rando à gogo. En s’aventurant sur les crêtes du Jura, on module le dénivelé à sa guise et, si le ras-le-bol s’installe, on dévale la colline pour rentrer, tout simplement. Dès le départ, choix cornélien (sauf si l’option balade au clair de lune est retenue): montée en arbalète ou montée à la dure? La première variante vous emmènera au sommet du Crêt-du-Puy en moins de cinq minutes. La seconde offre une belle mise en condition d’environ une heure en longeant le bord de la piste avant de bifurquer à gauche, puis à droite dans la forêt (suivre la piste de ski). Là-haut sur la montagne, à 1260 m, les pâturages et forêts jurassiens s’offrent aux amoureux de la solitude. Tirez à gauche depuis le haut du téléski et descendez doucement à travers une petite forêt en direction de la métairie chez Perrin (1217 m). Poussez jusqu’au panneau Métairie de Chuffort, remettez les peaux, puis allez à gauche. En dix minutes, vous y êtes. Passez derrière la maison, montez une autre petite colline, continuez sur la droite dans les pâturages en direction de la métairie d’Aarberg (elles sont toutes fermées en hiver), que vous atteindrez en amorçant une descente dans les prés. Traversez la forêt d’Aigremont par le chemin qui mène à la métairie. Et retournez au Crêt-du-Puy en longeant à flanc de coteau le village du Pâquier (côté gauche). Ceux qui désirent admirer les éoliennes du Mont-Crosin continueront à longer les crêtes après la métairie d’Aarberg afin de rejoindre Chasseral (compter environ 5h, avec le retour).

Randonnée: pratique

Cartes: Swisstopo 1:50000/ 232 S Vallon de Saint-Imier
Départ: téléski du Crêt-du-Puy (860 m). Car postal depuis Neuchâtel
Difficulté: facile
Dénivellation: 400 m
Sommet: 1260 m
Durée: 2-3 h

Dans le sac

- Cartes topographiques, GPS, altimètre
- Gants, sous-gants
- Lunettes de ski, bonnet
- Thé chaud et boissons froides (on transpire)
- Petits en-cas (barres énergétiques, chocolat, fruits secs) plutôt que gros sandwich (on n’a jamais très faim)

Par Rédaction - Créé le 21 juin 2011 - Modifié le 5 janv. 2017

Peaux de phoque

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!