Faites le test: proposez à vos minots une promenade bucolique dans tel sous-bois du Chablais, telle cité jurassienne ou telle gorge fribourgeoise, et vendez votre idée à grand renfort de paysages qui en mettent plein les mirettes ou en vantant les bienfaits des loisirs en plein air. Qu’obtiendrez-vous? La plupart du temps, une indifférence polie, voire la publication d’une story sur Insta pour se plaindre auprès des potes de l’insupportable maltraitance que vous, parents indignes, infligez à votre progéniture méritante. Maintenant, ajoutez à votre proposition de balade une pincée de monstre sanguinaire, quelques doigts de géants ou autres créatures fabuleuses, un soupçon de vouivre ou l’ombre d’un fantôme, et il se pourrait que, tout à coup, les yeux de vos enfants se mettent à pétiller...

Le mythe opère en quelque sorte
une sculpture du paysage

Apprivoiser l’inconnu
Sans compter que de telles balades seront l’occasion de rappeler que mythes et légendes ont une fonction explicative, structurante. Ils servent bien souvent à apprivoiser l’inconnu, à en rendre raison, en posant notamment des mots et des fictions sur les caprices parfois terribles de la nature ou les hasards oubliés de l’Histoire. C’est ainsi que le mythe opère en quelque sorte une sculpture du paysage: par le biais de légendes populaires, le folklore révèle par exemple que de nombreux lacs (dont le Léman) et de nombreuses montagnes (dont le Cervin et les Diablerets) ont pour origine des créatures mystérieuses. Le récit agit donc ici comme un baume, en ce qu’il permet d’habiter la nature, d’en justifier les étrangetés, de remonter à la source des choses.

Les propositions de sorties ci-après vous immergeront ainsi au coeur de paysages ou de villes traversés par les fables. La plupart de ces balades sont idéales pour des virées en famille ou entre amis. Et toutes, nous en prenons le pari, vous ensorcelleront d’une manière ou d’une autre. Etes-vous prêt? Abracadabra !


Balade contée à la nuit tombée, Fribourg (FR)

Mythes et légendes suisses - Balade contée à la nuit tombée à FribourgFlanqué d’un chevalier et d’une commère, percez les mystères les plus subjuguants de la Basse-Ville de Fribourg. Photo © Pierre Cuony

Flanqués d’un chevalier et d’une commère tout droit téléportés de l’époque médiévale, partez à l’assaut de la Basse-Ville de Fribourg pour un voyage dans le temps et l’espace. Là, de ruelles obscures en falaises escarpées, vous aurez tout loisir de vous immerger dans les histoires et les légendes qui ont façonné la région. Mais lors de cette promenade nocturne, ouvrez l’oeil et le bon: car vous ne le savez peut-être pas, mais il se murmure que c’est toute la ville elle-même qui aurait été créée par Satan en personne ! Fuyant Fribourg-en-Brisgau sous la forme d’un dragon gigantesque, avec dans ses serres moult palais et maisons arrachés de colère (car le duc de Zaehringen n’avais pas respecté sa parole), Lucifer aurait lâché les bâtiments dans l’abîme alors qu’il survolait le val de la Sarine… Fribourg serait née de ce bombardement diabolique !

Le + Découvrir la ville à la lueur des torches ou des lanternes est une expérience éminemment suggestive.
Le – Quelques dates fixes en 2020, mais seulement en automne et en hiver.


A la rencontre de l’Hutzeran, Panex (VD)

Il paraît que son appel résonne encore dans les bois du Chablais vaudois… Génie ombrageux des forêts, l’Hutzeran, dont le nom vient du patois hutsi, hucher, soit appeler à grands cris, n’aime pas que l’on trouble la quiétude de ses bocages. Si vous fredonnez un air au cours de votre promenade, en particulier autour de Panex, ne le faites pas plus de deux fois ! A la troisième, l’Hutzeran pourrait se précipiter sur vous et vous… arracher un bras ou une jambe. Maigre consolation, les habitants du lieu racontent que les infortunées victimes retrouvaient parfois le membre arraché devant leur porte, le lendemain matin… Plusieurs itinéraires de balades sont possibles dans les environs du charmant village de Panex. L’un d’entre eux vous fait explorer les bois alentour, frôler le creux d’enfer (un vaste entonnoir de 60 m de profondeur), entre lys martagons et aspérules odorantes, et vous emmène jusqu’à la maison de Salin, où une place de pique-nique vous permettra de vous remettre de vos émotions.

Le + Des itinéraires variés au milieu d’une nature ravissante.
Le – Impossible d’entonner le refrain de votre chanson préférée trois fois d’affilée...
panex.ch


Le Sel de l’alchimie, Salin (VD)

Dans le Chablais vaudois, au fil du Sentier du sel qui rallie Plambuit à la saline de Bévieux, près de Bex, vous déambulez dans une nature enchanteresse en suivant le tracé d’un ancien saumoduc (i.e. un aqueduc à saumure). Tout au long du périple, des panneaux didactiques ressuscitent pour vous quelques-uns des mythes liés à l’histoire de l’or blanc: rois, mineurs, nains, sorcières, chiens contrebandiers ou fantômes criblés de gros sel viennent épicer une balade qui enchantera petits et grands. En clou du spectacle, ne manquez pas l’exposition Le Sel de l’alchimie, accessible dès 10 personnes sur réservation à Salin sur Ollon. Les visiteurs y marchent dans les pas de l’alchimiste Nicolas Barnaud, qui prospecta dans ces lieux au XVIe siècle dans l’espoir de créer la fameuse pierre philosophale. Un jeu de piste captivant entre amis ou en famille(s), à la découverte des liens mystérieux unissant le sel et la pierre philosophale, où l’on apprendra en fin de parcours que celle-ci n’est peut-être pas celle que l’on croyait…

Le + Une odyssée de 12,5 km de niveau facile.
Les – Sentier non accessible aux poussettes, nécessité de réunir au moins 10 personnes pour la visite de l’exposition.


Sur les traces de la vouivre, Saint-Ursanne (JU)

Mythes et légendes suisses - Sur les traces de la vuivre de Saint-UrsanneDans la charmante cité médiévale de Saint-Ursanne, chaque pierre, chaque recoin, chaque monument embaume l’air d’un parfum de mystère. Photo © Switzerland Tourism - Christof Sonderegger

Délicieusement alanguie sur les rives du Doubs, la cité médiévale de Saint-Ursanne regorge de trésors et de légendes parmi lesquelles retentit, avec un lustre particulier, l’histoire de la redoutable vouivre. Cet animal fantastique qui tient du serpent, de la chauve-souris, du cochon et d’autres créatures improbables, est présent dans quantité de traditions régionales, tant en France qu’en Suisse. A Saint-Ursanne, la balade vous emmène des ruines du château, sous lesquelles la vouivre se terrait paraît-il, au seuil de Moulin-Grillon (à l’entrée du village), où elle allait se baigner les soirs de sabbat. L’origine de cet avatar jurassien serait particulièrement savoureuse. Jadis, le château de Saint-Ursanne aurait abrité une princesse viveuse, aimant faire bonne chère et festoyer en galante compagnie, mais pas vraiment adepte de la charité chrétienne: les mendiants qui frappaient à sa porte recevaient plus souvent des coups de bâton que des quignons de pain. Mal lui en prit: la fée Mélusine, avec qui on ne rigole pas, la transforma en serpent monstrueux doté d’un oeil en diamant et d’une paire d’ailes…

Les + Les beautés, la quiétude des bords du Doubs, la séduction tranquille de Saint-Ursanne et l’atmosphère empreinte d’un certain art de vivre à la jurassienne...
Les – On cherche encore.
j3l.ch


Maison de l’absinthe, Môtiers (NE)

Loin de la joliesse enfantine, de la fée Clochette ou des fées de Cottingley, il est une fée réservée aux adultes, qui, si on la pratique avec modération, engendre bonne humeur et propulse l’âme dans de douces rêveries: la mythique fée verte ! L’absinthe est l’une des seules boissons alcoolisées à avoir eu les honneurs d’une personnification. Forgée pour certains par Oscar Wilde, qui aurait vu des nuées de fées verdoyantes voleter autour de lui après avoir forcé sur le breuvage, héritée selon d’autres du docteur Pierre Ordinaire, déserteur français réfugié au Val-de-Travers en 1768, inventeur d’un élixir qui ne l’était pas (ordinaire !) et qu’il aurait baptisé La Fée Verte, l’expression fera florès et dit bien le caractère magique et surnaturel attribué au spiritueux. L’histoire de l’absinthe, entre vogue populaire et clandestinité, entre boisson des poètes et poison prohibé, est à savourer à la Maison éponyme de Môtiers, où expositions permanente et temporaire, bar de dégustation et événements (dont l’Absinthe Week, en mars) attendent les amateurs de cette boisson à l’aura sulfureuse.

Le + Sont retracés notamment les 95 ans de production clandestine d’absinthe en Suisse. De quoi fasciner le contrebandier qui sommeille en vous !
Le – Pas vraiment une visite à faire en famille, à moins que vous ayez nourri vos tout-petits de biberons corrigés à l’abricotine ou à la damassine...


La Grotte aux fées, Saint-Maurice (VS)

Dominant la vallée du Rhône, la Grotte aux fées est la première grotte touristique ouverte au public en Suisse – elle est accessible depuis 1864. Selon la légende, le site serait le palais minéral de la bienveillante fée Frisette et d’une ribambelle de nains farceurs et particulièrement gourmands; d’ailleurs, planté dans la voûte, le Jambon des fées, une concrétion évoquant un os de cochon, témoigne de la voracité du nain Pipo et de ses acolytes. Quant à la Fontaine des fées, au début de la galerie, elle aurait des vertus magiques: celui qui plonge la main gauche dans son eau verrait ses rêves se réaliser ! La grotte est connue depuis des temps immémoriaux et servit par exemple, au début de l’ère chrétienne, de refuge aux indigènes en butte aux persécutions des barbares sévissant dans la région. Elle offre aujourd’hui un demi-kilomètre de sentier didactique éclairé qui débouche sur une caverne agrémentée d’un petit lac et d’une impressionnante cascade. Qui l’eût cru? La cousine des chutes du Niagara vous attendait dans le ventre de la terre…

Le + Une chasse au trésor pour les enfants est incluse dans le prix d’entrée.
Le – Une température constante de 10 °C toute l’année. Constante mais... relativement fraîche: pensez à prendre une petite laine en été !


Contes et légendes, Genève (GE)

Tout d’abord, il faut rappeler que l’un des mythes les plus prégnants de la littérature moderne est né à Cologny, tout près de Genève: c’est en effet à la villa Diodati que Mary Shelley écrivit Frankenstein ou le Prométhée moderne, publié en 1818. Ce fait vaudrait à lui seul pèlerinage au bout du lac. Et puisqu’il est question de lac, pour la bonne bouche, notons que, parmi les légendes expliquant la naissance du Léman, la plus croquignolette veut qu’il soit dû aux velléités balnéaires de Gargantua: le fameux géant, trouvant le Rhône décidément trop riquiqui pour la baignade, aurait entrepris de creuser un bassin à sa mesure – le Léman. Que faire avec les déblais? Edifier une montagne, pardi ! Ce qui fit dire aux autochtones: "Ça lève…". Le Salève était né ! Bref, on l’aura compris, Genève n’est pas que la terre d’origine des Genfereien et des scandales ubuesques dont le monde politique est coutumier. Alors pourquoi ne pas embarquer pour une visite guidée au coeur de la cité de Calvin, à la rencontre de la Mère Royaume et de sa redoutable marmite semi-légendaire, de la Dame Blanche des ruines de Rouelbeau, de l’insaisissable daru ou de Madeleine la fileuse et son incroyable magot?

Le + Un tour conduit par un guide professionnel qui lève le voile sur une autre Genève, bruissant de contes et de mystères.
Le – Le niveau des prix dans la ville. Pour un café après la visite, prévoir de braquer une banque ou de vider son compte épargne.
geneve.com


Gorges du Taubenloch, Bienne (BE)

Creusées durant des millénaires par le cours inexorable de la Suze, les gorges du Taubenloch s’étendent sur 2 km de Frinviller à Boujean. La société d’exploitation du lieu y a construit, dès la fin du XIXe siècle, un chemin de randonnée afin de pouvoir traverser les gorges à pied. Elles sont facilement accessibles en bus depuis la gare de Bienne (direction "Stades", arrêt "Taubenloch": le chemin débute à côté du restaurant Zum wilden Mann). En déambulant entre les falaises vertigineuses, vous aurez tout loisir de songer aux amours malheureuses qui, selon la fable, donnèrent son nom à l’endroit. Il se raconte qu’un jeune meunier de Boujean était amoureux d’une fille de Vauffelin, si belle que tous la surnommaient "Petite colombe" (Taube en allemand). Or, le tyran de Rondchâtelne l’entendait pas de cette oreille. Le jour où les amants célébraient leurs noces, il attaqua le cortège nuptial, tua le fiancé et voulut enlever la mariée. Celle-ci, de désespoir, se jeta dans les gorges pour échapper aux griffes de l’agresseur, et disparut dans le précipice en planant comme une blanche colombe. Depuis, au printemps, les amoureux en promenade dans les gorges peuvent y entendre les plaintes de la belle jeune fille…

Le + Une courte balade (c. 1h aller-retour) dans un écrin de nature spectaculaire.
Le – En raison des travaux de construction sur la N16 au-dessus des gorges, le sentier est parfois fermé: se renseigner sur le site web avant de programmer votre excursion.


Le sentier de la sorcière, Schwarzsee (FR)

Mythes et légendes suisses - Le sentier de la sorcière à SchwarzseeSur le sentier de la sorcière qui longe le lac Noir, de stupéfiantes légendes reprennent vie... Gare au terrible dragon ! Photo © fribourgregion.ch - Atelier Mamco

Le lieu fourmille de traditions. Selon la légende, le lac, superbe miroir anthracite, doit sa couleur à un géant (peut-être Gargantua himself, rien que ça) qui s’y serait lavé les pieds. Circonscrivant le plan d’eau et faisant un crochet jusqu’à la cascade, le sentier de la sorcière, praticable avec poussette, est ponctué de panneaux didactiques qui dévoilent les légendes les plus vivaces de la région. Cachette d’or, vache noire, conjuration des serpents, chevalier de la nuit, sorcière et terrible dragon tout de métal tiendront les promeneurs en haleine…
schwarzsee.ch


Le chemin du dragon au Pilate Lucerne (OW/NW)

L’appellation est un tantinet trompeuse: on pourrait presque parler d’autoroute des dragons. En effet, depuis le XIIIe siècle au moins, la tradition recense une palanquée de ces créatures mythiques dans la région; le Mont Pilate, c’était un peu leur Relais & Châteaux ! Que vous vous faufiliez dans les anfractuosités de la montagne, à même les flancs du Pilate, ou que vous parcouriez l’espace d’exposition Dragon World, où vous pourrez même "piloter" un dragon en plein vol, la balade s’annonce fabuleuse et mettra les amateurs de Tolkien ou de George R.R. Martin en joie.
pilatus.ch


La Fontaine de l’ogre, Berne (BE)

Erigée au XVIe siècle sur la Kornhausplatz, la Fontaine de l’ogre ravira les fans de Jacques Chessex (le monument apparaît dans L’Ogre) comme les férus de symbolisme complexe. On a vu en effet, dans ce mangeur d’enfants assis, tour à tour une personnification des Juifs accusés de meurtres rituels d’enfants, du Krampus, monstre folklorique venant punir les bambins désobéissants pendant la période de Noël, ou encore de Saturne dévorant ses enfants… L’occasion de rappeler à vos chères têtes blondes qu’il convient de filer droit !
bern.com


Musée HR Giger et Giger Bar, Gruyères (FR)

Mythes et légendes suisses - Musée HR Giger à GruyèresAux portes du château de Gruyères, tressaillez dans l’antre délicieusement lugubre du HR Giger Museum, consacré à l’oeuvre du père d’Alien. Photo © Andy Davies - HR Giger Museum

Frissons garantis ! Plongez dans l’art organico-futuriste de HR Giger, le père de la créature Alien. De fait, aujourd’hui, la figure de l’extraterrestre ne rejoint-elle pas, dans notre paysage mental, les démons et autres croquemitaines des temps anciens? Mention spéciale au Giger Bar, qui vous donnera carrément l’impression d’embarquer à bord du Nostromo…


Escape room Winter is coming, Genève (GE)

A l’enseigne de Game Over, on peut le dire: Summer is coming ! Oui, cet été, pourquoi ne pas vous replonger dans l’univers de Game of Thrones? Enfermés dans une salle du Château noir, vous avez une heure pour y dénicher l’arme fatale contre les marcheurs blancs… Et puis bon: la dernière saison de la série était un tel massacre scénaristique que pouvoir en réécrire la fin, c’est plutôt cool, vous ne trouvez pas? Un fan finit toujours par payer ses dettes !

Par Olivier Mottaz - 22 juin 2020

Notes et avis