Le portail romand des loisirs pour toute la famille
  • En partenariat avec
  • Logo MySwitzerland
  • Logo Swiss Milk
  • Logo Lausanne FM
  • Voegele-shoes
DOSSIER | Hébergement - Hôtels | Suisse

Hôtels sur les pistes

La montagne en hiver, c’est beau. La montagne en hiver seul dans un paysage inviolé et immaculé, c’est encore plus beau ! Les fous de ski se livrent une guerre sans merci pour dévaler les premiers un couloir enneigé durant la nuit et y laisser "leur" trace à l’aube blême. On se demande même parfois comment ils ont fait pour arriver là alors que vous êtes sur le premier téléski de la journée. Mais sans aller jusqu’à dormir dans un igloo et vous geler une nuit pour être sûr d’être "le premier", il existe une autre solution, plus douce, plus simple et très efficace : choisir un hébergement – un hôtel – sur les pistes, "ski aux pieds" pour partager un bonheur d’exception.

"Ski in, ski out", un concept in
Aujourd'hui, on ne dit d’ailleurs plus "ski aux pieds" mais "ski in, ski out" – le marketing est passé par là – pour définir ce type de vacances sur les pistes. Une notion qui paraît se comprendre facilement d’elle-même, mais qui en réalité peut se révéler assez rapidement difficile à saisir dans toutes ses subtilités. Une chose est sûre: le concept existe clairement en Suisse, ce qui n’est pas forcément le cas dans les autres pays alpins, même au Canada ou aux Etats-Unis. Et parfois aussi, il faut bien le dire, il existe "naturellement", sans qu’il y ait eu au départ de la construction de chalets, l’idée première de pouvoir skier directement sur une piste.

Enjeu de piste
La notion de piste est par ailleurs à géométrie variable: certains accepteront de faire du ski sauvage depuis leur logis de montagne et d’autres utiliseront des chemins séculaires pour rejoindre un domaine skiable. Tout est imaginable. Enfin – nous le verrons plus bas –, si des hôtels sont clairement répertoriés comme étant "ski in, ski out", il en existe probablement encore des dizaines à découvrir en Suisse. Que la curiosité soit donc aussi un moteur pour vous, afin de découvrir l’endroit le plus reculé, le plus beau, le plus enneigé, celui qui vous fera chavirer de bonheur au petit matin.


Nos adresses coups de coeur


Tschuggen Grand Hotel, Arosa (GR)

Les + Un des must en Suisse; probablement le seul hôtel à posséder son funiculaire privé qui vous emmène au sommet des pistes ! Là, tout n’est que luxe et volupté
Tarifs Les prix varient énormément. Mais à titre d’exemple, pour un week-end (1 nuit samedi-dimanche) du creux de janvier, la chambre double varie entre 600 et 2600 fr.
Tél. 081 378 99 99, www.tschuggen.ch


Hôtel Chetzeron, Crans-Montana (VS)

Les + Un hôtel au design étonnant, aménagé dans une ancienne station d’arrivée de télécabine; vue splendide à 2110 m d’altitude; transferts assurés hiver comme été ; prise en charge des bagages si souhaité
Tarifs De 380 à 600 fr., chambres de 30 à 50 m2 (junior suite)
Tél. 027 485 08 00, www.chetzeron.ch


Thyon 2000, Les Collons (VS)

Les + La station "ski in, ski out" par définition: on y trouve hôtels, appartements et chalets à louer, avec Les Masses et Les Collons 1800, 1850 et 1900. Un ensemble complet et cohérent
Tarifs Pour le ski, deux options: secteur Printze ou abonnement sur les 4 Vallées. De 53 à 75 fr. la journée en haute saison pour les 4 Vallées (58 fr. pour le secteur Printze). De 53 à 56 fr. une journée en basse saison
Tél. 027 281 27 27, www.thyon.ch


Cervo Mountain Boutique Resort Zermatt (VS)

Les + Ski in & metro out ! L’hôtel est accessible en ascenseur directement depuis la station du métro Sunnegga !
Tarifs Compter autour de 480 fr. pour les chambres "simples" à plus de 600 fr. par nuit pour les chambres de luxe. Possibilité de louer des chalets pour 10 pers. au max.
Riedweg 156, tél. 027 968 12 12, www.cervo.ch


Hôtel du Lac, Villars-sur-Ollon (VD)

Les + Très grande terrasse; accessibilité en train, à pied, à ski; organisation de nombreux événements en soirée durant la saison d’hiver
Tarifs Dès 300 fr. par nuit et par chambre pour 2 pers.; 50 fr. de rabais en occupation single
Bretaye, tél. 024 495 21 92, www.bretaye.ch


Hôtel Weisshorn, Saint-Luc (VS)

Les + Perché au-dessus de Saint-Luc (2337 m); une vue à couper le souffle ; un endroit hors du monde et hors du temps; ski au départ du domaine de Saint-Luc-Chandolin; retour en ratrac depuis Tignousa.
Tarifs Entre 280 et 360 fr. par nuit en chambre double, 150 fr. en chambre individuelle
Tél. 027 475 11 06, www.weisshorn.ch


Et aussi


Hamilton Lodge, Zweisimmen (BE)
Tél. 033 222 74 74
www.hamiltonlodge.ch

Grand Hôtel Kurhaus, Arolla (VS)
Tél. 027 283 70 00
www.hotel-kurhaus.arolla.com

Mountain Lodge, Les Crosets (VS)
Tél. 024 479 25 80
www.lemountainlodge.ch

Whitepod, Les Cerniers, Les Giettes (VS)
Tél. 024 471 38 38
www.whitepod.com

Hôtel du Marchairuz, Gimel (VD)
Tél. 021 845 25 30
(ski nordique)
www.hotel-marchairuz.ch

La Robella, Buttes (NE)
Tél. 032 862 22 22
www.robella.ch


Interview


Avec Chantal Cartier, responsable Hôtellerie et gastronomie à Suisse Tourisme

Chantal Cartier en connaît un bout sur le "ski aux pieds". Partageons ses remarques pertinentes et ses observations sur le sujet. Revenons à l’appellation: depuis que le marketing à vocation internationale (anglais oblige) est passé par là, l’appellation est "ski in, ski out". C’est donc le terme à utiliser exclusivement pour mener une recherche d’hôtels ou d’hébergements sur le Net.

Mais dans le fond, quelle est l’exacte définition du "ski in, ski out"?
Bonne question ! Dès l’instant où vous pouvez rejoindre une piste ou une installation ski aux pieds, alors le lieu correspond au critère ! Peu importe donc que l’hôtel soit au bas, au milieu ou en haut des pistes tant qu’on peut partir à ski. Mais attention: il y a évidemment une différence à être logé au milieu d’une piste ou au bas de cette dernière. Et puis il ne faut pas croire que le seul critère est la petite distance entre un hôtel et une installation. Dans de nombreuses stations suisses, il existe des chemins enneigés en permanence qui permettent de rejoindre les installations ou les pistes. Surtout d’ailleurs dans les stations sans voitures.

La mise en avant du concept "ski in, ski out" en tant que telle est récente. "On nous le demande de plus en plus, notamment lorsque des salons ou des foires sont organisés. Cela nous permet de manière très positive de « vendre » notre tourisme à l’étranger et cela a un réel impact". Cela dit, la spécialiste relève qu’il existe finalement très peu d’hébergements qui sont réellement situés sur les pistes. On parle non seulement des hôtels, mais aussi des appartements à louer, voire de certaines cabanes de haute-montagne, qui souvent sont fermées en hiver.

L’autre condition nécessaire au "ski in, ski out" est l’altitude de la station. "A partir de 1800 m et malgré toutes les prévisions sur la lente disparition de la neige dans nos montagnes, on est sûr de toujours trouver l’or blanc à ces altitudes. Et nous avons la chance énorme dans ce pays d’offrir pas moins de vingt-neuf stations où les pistes se trouvent même au-dessus de 2800 m. C’est un immense atout". Autre information utile à ne pas négliger: le "ski in, ski out" concerne aussi le ski nordique !

Le "ski in, ski out" a-t-il une histoire?
Il y a plus de 100 ans désormais, les habitants des villages devaient se déplacer en hiver et le ski était souvent le pur et seul moyen de locomotion. On a donc rien inventé, on s’inscrit justement dans cette tradition.

Existe-t-il une clientèle type pour le "ski in, ski out"?
Il existe une clientèle de sportifs chevronnés qui tiennent absolument à skier du matin au soir, donc à gagner du temps, donc à trouver un hôtel sur les pistes. Mais en vérité, les clients recherchent désormais le confort et le "ski in, ski out" apporte sans aucun doute ce confort (lire encadré). Jeunes, personnes plus âgées, familles, tout le monde est concerné. Un autre facteur souvent déterminant est la durée du séjour dans un hôtel sur les pistes. "Peut-être que si l’on vient pour un week-end de ski, on préférera un tel établissement", conclut Chantal Cartier.


Le pour et le contre


Pour
• Proximité des pistes
• Pas de perte de temps avant de skier le matin
• Bénéfice immédiat des bonnes conditions et de la neige fraîche
• Pas d’escaliers glissants, de bus, de navettes, d’attente aux remontées mécaniques pour la première descente
• Calme et tranquillité (en principe)
• Un avantage avec des enfants une fois installés
• Pas de parking à gérer au jour le jour
• Proximité de l’hôtel pour faire une pause hors des endroits très fréquentés, à midi par exemple

Contre
• Un désavantage avec les enfants si l’hôtel est sur des pistes difficiles
• Si l’hôtel est vraiment au sommet ou au milieu des pistes, impossibilité d’aller en station le soir par exemple
• On voit toujours les mêmes têtes tous les soirs…
• Accessibilité parfois compliquée avec bagages et jeunes enfants
• Bien vérifier le type d’installations pour rejoindre l’hôtel (cabines ou arbalètes, cela change la donne…)

Par Sydney Mapi - Créé le 19 janv. 2018 - Modifié le 25 janv. 2018

Hôtels sur les pistes

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!