Freeride

Ajouter aux favoris

S’écarter des pistes n’est pas sans risques. Sans connaissance, on peut mettre non seulement sa vie en danger, mais aussi celle des autres. La pratique du freeride, cette glisse hors piste en toute liberté, connaît de plus en plus d’adeptes et, heureusement, une hausse constante de l’offre en matière d’encadrement et de prévention. De nombreuses stations offrent ainsi des formations à la bonne pratique du freeride et possèdent parfois des "points avalanches" afin de tester son matériel et s’initier aux bonnes réactions face aux cas extrêmes. Pierrot Vallélian, guide de haute montagne, donne des cours théoriques et pratiques de freeride et de sauvetage ouverts à tous. "Les gens qui viennent ont de 7 à 77 ans et il y a toutes sortes de pratiquants, même ceux qui sortent à raquettes." Ses cours théoriques abordent la lecture d’un bulletin météo dont le principe de base est "3x3: national, régional et local", mais également celle d’un bulletin avalanche qui comporte cinq niveaux de dangers. "A partir du niveau 3, il faut commencer à faire très attention, prévient-il. Statistiquement, c’est le plus dangereux et le plus dur à interpréter. Au niveau 4, on ne sort plus et au 5, les liaisons sont coupées." Nous voilà avertis. De nombreuses stations apprennent également aux freeriders à utiliser leur détecteur de victimes d’avalanche, communément appelé DVA. "Pelle, sonde et DVA sont le trio indispensable, insiste Pierrot Vallélian. On ne sort jamais sans et jamais seul, toujours en équipe."


Cinq règles d'or

S'informer

> Sur les bulletins d’avalanche: téléphone 187, télétexte TSR p. 782, ou www.slf.ch.
> Sur la météo: bulletin météorologique national et local.
> Sur place: regarder les mises en garde des services de pistes et de sauvetage, et auprès des Freeride Checkpoints, présents dans 38 stations suisses.
> De nombreuses stations offrent des "points avalanches" ou dispensent des cours pour apprendre à faire face au danger et à utiliser un détecteur de victimes d’avalanches (DVA).

S'équiper

> Porter un détecteur de victimes d’avalanche (DVA) et le mettre sur "émission".
> S’équiper d’une pelle à neige, d’une sonde et d’un casque.

Regarder

> Examiner la structure de la couche de neige, son amoncellement, les avalanches récentes de plaques de neige et les zones de fissure.
> Ne pratiquer le freeride que si la visibilité est bonne.

Tester

> Traverser les zones suspectes individuellement.
> Prévoir des possibilités de fuite.

S’entourer

> Ne jamais skier ou faire du snowboard seul; observer en permanence les camarades et être prêt à réagir.
> En cas de doute, s’abstenir !
> L’évaluation du danger d’avalanches exige beaucoup de précaution et d’expérience. L’intuition ne suffit pas. Ni le beau temps ni une faible couche de neige n’excluent le danger d’avalanche.


Témoignage de Sébastien Chastellain, freerider à Ovronnaz

"Je recherche l’adrénaline, mais aussi le plaisir d’être dans la nature, un sentiment de liberté... C’est comme un parc de jeu, on peut faire de la forêt, des couloirs bien sympas ou sauter des falaises", explique Sébastien, passionné de freeride qu’il pratique depuis plus de 20 ans. Et en deux décennies, la pratique a évolué... "Il y a beaucoup plus de monde maintenant, tu n’es plus seul comme au début... Pour faire une belle ligne, il faut être le premier en haut ! Le style a aussi évolué, ça va plus vite et on voit des figures de freestyle." Plus que le grand frisson, ce pratiquant cherche aussi à se surpasser tout en restant sage: "Pour les gros sauts, c’est mieux de connaître le terrain, faire un passage de reconnaissance." Des conseils d’habitué qu’il est bon de suivre.


Les bons spots en Valais

Nendaz
Six itinéraires sécurisés mais non damés avec balisage central. 

Remontées mécaniques
Tél. 027 289 52 00
Contact: Fred Glassey
www.nendaz.ch

Neige Aventure
Tél. 027 288 31 31
Contact: Fred Mariéthoz
www.onthemountain.ch


Zinal
Inauguré en 2000, le Domaine Freeride de Garde de Bordon, situé entre 2400 m et 3000 m d’altitude, a été le premier endroit de ce type ouvert en Suisse: il offre 100 hectares de ski hors piste. Ce domaine n’est toutefois pas sécurisé et ouvre seulement lorsque le danger d’avalanche est inférieur à 3.

Remontées mécaniques
Tél. 027 475 18 70
www.rma.ch


Verbier
Glissez sur six itinéraires hors piste balisés: vallon d’Arbi, col des Mines, Greppon Blanc, Mont-Gelé, Gentianes-Tortin, Chassoure-Tortin.

Verbier Tourisme
Tél. 027 775 38 88
www.verbier.ch

Ecole suisse de ski et de snowboard de Verbier
Tél. 027 775 33 63
www.verbierbooking.ch


Les Portes du Soleil
Inscrivez-vous à l’animation "First Track" de la station de Morgins. Le concept est simple: vous prenez le télésiège 1h avant l’ouverture des pistes, accompagné par un pisteur professionnel. Après un petit déjeuner valaisan face aux Dents du Midi, vous chaussez et vous dessinez la première trace du jour (min. 10 pers., 15 fr. par pers.).

Office du tourisme
Tél. 024 477 23 61
www.morgins.ch

A Champéry, le secteur de Cuboré est un des lieux de prédilection des "chasseurs de poudreuse". Depuis le haut du télésiège, il suffit de choisir son couloir... Et si le Mur Suisse est une piste mythique, ses abords sont eux aussi très appréciés pour quelques virages en neige vierge.

Freeride Company
Tél. 024 479 10 00
www.freeridecompany.com

Les Crosets et Champoussin font le bonheur des riders. Leurs spots favoris : les couloirs engagés de la Pointe de l’Au, la Combe de Bonnavau pour s’initier au freeride, le couloir de Pierre Plate en direction de Tovassière ou le secteur de l’Aiguille des Champeys...

Montagne Expérience
Tél. 079 239 87 19
www.guides-champery.ch


Idée week-end entre casse-cous

Freeride session dans le val d'Hérens

Un week-end grisant et dépaysant dans la "Vallée du vrai Valais" pour s’initier aux joies du hors-piste et à ses règles. Suivez le guide...

SAMEDI ET DIMANCHE
Freeride Experience, Arolla
En compagnie du guide de haute montagne diplômé d’Etat André Anzévui, effectuez deux journées de ski hors piste pour découvrir en toute sécurité les meilleurs spots de la vallée d’Arolla. Au programme: vérification du matériel, briefing sur la sécurité et ride sur la poudreuse immaculée !

NUIT
Grand Hôtel Kurhaus, Arolla
Dans le cadre mythique de cet hôtel historique, récupérez votre souffle autour d’un savoureux repas soit dans le charmant carnotzet soit dans la salle du restaurant. Après, allez rêver confortablement de vos exploits dans une chambre double avec vue sur la montagne.

Par Rédaction - Créé le 31 déc. 2015 - Modifié le 6 mars 2019

ancre formulaire review

Freeride

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!