Le portail romand des loisirs pour toute la famille
  • En partenariat avec
  • Logo MySwitzerland
  • Logo Swiss Milk
  • Logo Lausanne FM
DOSSIER | Balades - Randos hivernales | Suisse romande

Cabanes et refuges

Un séjour dans un hôtel de montagne peut parfois rapidement plomber le budget. Pourtant, quel bonheur de dormir en altitude, l’esprit au calme et la tête dans les étoiles… Une alternative originale et économique? Une nuit en refuge ou en cabane: une expérience mémorable, à portée de toutes les bourses.

Les cabanes du Club alpin suisse (CAS)
Bâties à l’origine pour accueillir les conquérants alpinistes, les cabanes du CAS ont bien évolué… Si certaines demeurent difficiles d’accès ou assez spartiates, la plupart offrent aujourd’hui aux randonneurs des étapes originales et relativement confortables pour passer une nuit imprégnée des charmes et de la simplicité d’antan. Gardiennées par des passionnés qui se relayent selon un calendrier précis, les cabanes sont rarement ouvertes 365 jours par an. Dans tous les cas, il est obligatoire de réserver sa venue auprès de l’intendant désigné pour s’assurer de la disponibilité du dortoir. Autre donnée non négligeable: les cabanes ne sont pas des hôtels ! Ce qui leur permet, d’ailleurs, de pratiquer des tarifs bien moins élevés qu’en plaine. Résultat, il n’est pas rare de devoir mettre la main à la pâte avant de quitter les lieux (donner un coup de balai par exemple) ou de ne pas bénéficier de douche ni d’eau potable… Spartiate? Un peu, mais on ne risque pas pour autant d'y mourir de froid: le gardien attend toujours les visiteurs avec un bon feu de bois. Et après 1h de marche dans le blizzard helvétique, c’est divin !

Refuges et cabanes: rencontrer les autres
Cabanes et refuges sont aussi l'occasion de faire des rencontres, de se redécouvrir en famille dans des conditions différentes et d'apprendre à vivre, le temps d'un weekend, loin de notre petit confort moderne. Si certains lieux disposent de chambres avec plusieurs lits, la majorité proposent des dortoirs. L’occasion de se lier d'amitié avec d’autres randonneurs, de partager ses expériences et pourquoi pas des jeux? S'il y a souvent des balades à faire autour, "la cabane est pourtant bien souvent un but en soi", note le responsable de la cabane de Rochefort au Marchairuz (VD). Alors, pour un hiver actif sous le signe de l’aventure, nous avons sélectionné pour vous cinq cabanes et refuges dont les marches d’approche – variées et avec des dénivelés relativement faibles – sont tout à fait adaptées aux familles avec des enfants. Un conseil seulement: bien surveiller la météo qui change rapidement en altitude, s’équiper en conséquence et, une fois en chemin, respecter l’écosystème particulièrement fragile à la blanche saison. Bonnes nuits…

Pour les aventuriers

Cabane Rochefort Le Marchairuz (VD) – 1390 m
Déjà plus de 80 ans d'existence pour cette cabane rénovée avec soin en 2004 qui appartient à la section La Dôle de Nyon du Club alpin suisse. Erigée le long de la crête reliant le col de la Givrine au col du Marchairuz, elle est accessible à raquettes et offre une vue exceptionnelle sur le lac Léman et les Alpes franco-suisses par temps clair. Niché au milieu des grands sapins blancs, ce refuge en bois gris éclairé de volets rouges prend en hiver des allures de cabane au Canada… Dans le réfectoire lambrissé, traversé de longues tables en bois prometteuses, crépite un poêle à bois qu’alimentent les gardiens durant les week-ends. Si vous devez apporter votre repas, il est recommandé de consommer à la buvette du lieu. Convivial et rustique, cet endroit séduira les amateurs d’authenticité, même par ses aspects parfois un peu spartiates. L’électricité, produite grâce aux panneaux solaires, est économisée: ici, c’est extinction des feux à 23h et l’on vous conseille de vous munir d’une lampe de poche car les dortoirs ne sont pas éclairés… Quant à l’eau, il s’agit de la pluie qui est récupérée et bouillie. Si les trois dortoirs de tailles différentes sont parfaits pour les familles, n’hésitez pas à apporter votre sac de couchage en supplément en cas de grand froid. Une véritable aventure qui procure la merveilleuse sensation d’être ailleurs et de renouer avec un temps disparu: celui de la nature.

Itinéraire
Si l’on peut accéder à la cabane à raquettes depuis St-Cergue, l’itinéraire balisé au départ de la Givrine est davantage indiqué pour les familles. Empruntez la piste damée en direction du Marchairuz en passant par la Genolière, jusqu’à atteindre le chalet de l’Haut-Mont. Vous quittez ensuite le sentier pour traverser un pâturage en biais avant de revenir dans la forêt, sur votre droite. A la fin de la montée, en partant un peu vers la gauche, vous franchirez un passage canadien par-dessus un mur: la cabane est juste en contrebas. A travers les champs de poudreuse, crampons de raquette bienvenus.
Mode: raquettes
Durée: 1h15
Distance: 4 km
Dénivelé: 211 m
Difficulté: moyenne

Pour les amoureux de nature

Cabane Perrenoud Creux-du-Van (NE) – 1419 m
Pas besoin de grimper très haut pour s'élever au-dessus du brouillard hivernal. La cabane Perrenoud, située à l'arrière du Creux-du-Van dans le Jura neuchâtelois, offre un panorama splendide et dégagé sur le Plateau et les Alpes (notamment depuis le balcon du 1er étage, qui remplace sans difficulté le meilleur fauteuil de cinéma). Accessible facilement mais peu fréquentée, cette petite maison du Club alpin suisse de Neuchâtel, bâtie en 1921, offre un refuge calme et réconfortant dans une ambiance récréative et conviviale. Mention spéciale à la petite salle à manger dont les parois en lambris et l’imposante cheminée de pierre donnent un tour chaleureux et intime aux soirées d’hiver… On peut se préparer à manger dans la grande cuisine et, pour la nuit, direction le grand dortoir en bois foncé qui dispose de vingt-trois couchettes. Au réveil, une petite excursion vers le Creux-du-Van voisin – le "Grand Canyon" local – achèvera en beauté cette halte idéale entre amis ou en famille.

Itinéraire
Depuis Couvet, suivez la direction du Creux-du-Van jusqu’à accéder au parking "Chez-les-Favre" où vous pourrez stationner votre véhicule (pneus neige vivement conseillés). Depuis là, il ne vous reste qu’à suivre l’itinéraire balisé et damé de ski de fond qui vous fera passer par les Petites Fauconnières. 2,5 km plus loin, arrivé à l’embranchement de la Baronne, prenez à droite sur 1 km avant d’atteindre la cabane Perrenoud.
Mode: ski de fond
Durée: 1h
Distance: 5 km
Dénivelé: 180 m
Difficulté: moyenne

Pour les groupes

Cabane des Clés Le Moléson (FR) – 1352 m
Très familiale, la belle cabane des Clés est située sur la crête entre La Chia (1309 m) et le Moléson (2002 m), en surplomb sur un petit tertre. La vue depuis la terrasse est tout bonnement à couper le souffle, du Moléson à la Berra en passant par Charmey, le lac et le château de Gruyères. "Et même jusqu’au Jura si le temps le permet", précise la sympathique gardienne des lieux, madame Berset. Facile d'accès à raquettes et même en luge, c’est un endroit tout indiqué pour une excursion en famille et également très prisé pour des sorties d’entreprise. Très bien équipé, le refuge est chauffé au bois – on peut même s’en servir pour cuisiner – et les dortoirs sont équipés de duvets nordiques: une chaleur bienvenue en plein hiver. L'idéal: apporter sa fondue et la déguster au chaud dans les caquelons à disposition. De quoi savourer l’hiver avec simplicité et délice.

Itinéraire
Depuis le village de Moléson-sur-Gruyères, suivez la route carrossable qui monte au Crêt de la Ville, d’où part un autre chemin carrossable qui mène au Penny d’en Bas. Là, un sentier rejoint la crête et mène aux Petites Clés, un chalet d’alpage à 100 m de la cabane des Clés, votre lieu d’arrivée.
Mode: à raquettes ou à pied
Durée: 1h15
Distance: 3.9 km
Dénivelé: 275 m
Difficulté: facile

Pour les amoureux

Chalet Lapisa Champéry (VS) – 1790 m
Au beau milieu des pistes, sur le domaine skiable des Portes du Soleil avec les Dents-du-Midi en toile de fond, la petite buvette d’alpage Lapisa apparaît comme un mirage... Et d’autant plus en hiver, où, presque écrasée par la neige, on n’y accède qu’à ski. Un véritable refuge en bois comme on les aime. Le comble de l’aventure? Avant que la nuit ne tombe, les propriétaires redescendent dans leur bercail en plaine et vous laissent le chalet pour la nuit, non sans vous avoir préparé la fondue ainsi que le petit déjeuner… Vous pourrez la déguster au chaud en entretenant le feu de bois dans la jolie salle à manger boisée ou dans un igloo construit juste à côté ! Pour une nuit douillette dans le calme immense de la montagne, direction le dortoir tout en bois où s’endormir sous de vieilles poutres typiques. Un cocon au cœur de l’hiver.

Itinéraire
Depuis la station de Champéry, prenez le téléphérique qui mène à la Croix-de-Culet (attention aux horaires: derniers départs à 17h15). En haut, chaussez vos skis et prenez la piste bleue en direction de Ripaille. La buvette Lapisa se trouve sur la piste Ripaille-Grand-Paradis.
Mode: ski de piste
Durée: 15 min
Distance: 3 km
Dénivelé: 500 m
Difficulté: facile

Pour les gourmands

Refuge de Solalex Gryon (VD) – 1460 m
Au creux d’un cirque de falaises, dans le bucolique alpage de Solalex, trône un refuge que le glacier des Diablerets et le Miroir d’Argentine semblent couver d’un regard protecteur... Ici, pas de "grande peur dans la montagne" dont parlait Ramuz. Avant tout restaurant d’altitude, le refuge de Solalex accueille les marcheurs dans un cadre boisé et chaleureux, où le grand feu de cheminée et les quelques notes de musique folklorique finissent invariablement par accorder tout le monde. La carte du terroir, typique et variée, décline mets au fromage et viandes savoureuses (mention spéciale à la raclette au feu de bois !). A skis de randonnée ou à raquettes, la balade d’approche est superbe. Et si vous souhaitez vous épargner le déplacement au grand air, les propriétaires peuvent parfois venir vous chercher au parking en motoneige. Le luxe !

Itinéraire
Depuis le parking de Cergnement, sur la route de Gryon à Solalex, montez sur la gauche en suivant le sentier balisé, puis tout droit jusqu’à la buvette éponyme. Continuez jusqu’au pont, puis montez à gauche jusqu’au lieu-dit La Benjamine. Montez à droite avant le pont. Longez la rivière, puis tournez à gauche et montez tout droit dans la forêt jusqu’à une clairière, puis prenez à gauche jusqu’au pont qui mène au plateau de Solalex, à contourner par la droite, dans la lignée de sapins.
Mode: raquettes
Durée: 1h30
Distance: 3 km
Dénivelé: env. 180 m
Difficulté: facile

Check-list

En cabane, apportez l'indispensable:
• de quoi manger quand il n'y a pas d'offre de restauration (dans ce cas, cuisine et vaisselle sont à disposition);
• des habits secs;
• un sac de couchage (un complément bienvenu aux couvertures fournies en hiver);
• une lampe frontale (l’extinction des feux se fait en général aux alentours de 22h);
• une paire de chaussons (parfois prêtés);
• des bouchons pour les oreilles (les ronfleurs des dortoirs, ça ne pardonne pas);
• un jeu de cartes (indispensable pour remplacer la télé et faire connaissance).

Retrouvez plein d’informations sur le site officiel du Club alpin suisse: www.sac-cas.ch

Par La Rédaction - Créé le 3 déc. 2013 - Modifié le 17 nov. 2016

Cabanes et refuges

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!