Salève

Ajouter aux favoris

Qu’on l’appelle, comme l’écrivain Stendhal, « ce vilain rocher » ou « le balcon des Genevois », cette montagne, qui a les pieds en France, à deux pas de la frontière, est le seul endroit d’où l’on peut embrasser la région genevoise. On y pratique une foule de sports, dont le parapente et la varappe. Cette dernière doit d’ailleurs son nom à deux couloirs rocheux du Salève, la Grande et la Petite Varappe. Depuis Veyrier donc, passez la douane, empruntez le téléphérique et descendez à la station « pas-de-l’Echelle », d’où vous rejoignez le sommet. Vous atteindrez ensuite le village de Monnetier, puis longerez l’arête du Petit Salève en suivant un sentier marqué en bleu. Au point le plus élevé, vous aurez une jolie vue sur l’agglomération genevoise, le Léman, le Jura, les Préalpes et le Mont-Blanc. Profitez-en avant de repartir sur Monnetier et d’entamer la descente qui vous ramène à votre point de départ.

Salève

1255 Veyrier

Détails

ancre formulaire review

Salève

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!