Posons le contexte: une froide nuit de décembre 1602, un quarteron de soldats et de mercenaires engagés par le duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier, tente de prendre d'assaut la ville. Leur technique? La surprise et une palanquée de très longues échelles qui devront permettre d'escalader les murs d'enceinte de la ville. Tuons le suspens tout de suite: l'attaque est repoussée, laissant une trentaine de morts sur le carreau.

Programme du vendredi de l'Escalade

La mémoire des victimes - les dix-huit genevoises, en tout cas - est célébrée en ouverture des festivités, vendredi 9 décembre. Après un tir de mousquets depuis la tour nord de la cathédrale, à 18h, un cortège commémoratif partira 25 min. plus tard de la rue des Chaudronniers, en direction de Saint-Gervais, sur la rive droite, où une gerbe commémorative sera déposée au Monument aux morts de l'Escalade, vers 19h30.

S'il ne s'agit pas de la célébration la plus haute en couleur du week-end de l'Escalade, ce cortège commémoratif, qui réunit curieux, autorités politiques et responsables associatifs dans une ambiance bon enfant est un des moments les plus authentiques des cérémonies. C'est aussi un moyen facile et sans chichi d'adresser la parole à des députés ou à un conseiller d'Etat sans le décorum et la pompe habituels.

Programme du samedi de l'Escalade

Les choses sérieuses commencent véritablement samedi 10 décembre. Toute la journée, la Compagnie de 1602, en costume d'époque, animera les rues de la vielle-ville de ses fifres, tambours et cuivres, tandis qu'arquebusiers, piquiers et patrouilles de cavalerie battront le pavé d'un air martial. Vous entendez des coups de canon? N'ayez crainte, Falco, c'est le nom de cette pièce d'artillerie historique, est chargé à blanc.

Un peu partout en veille-ville, des animations montreront ici le maniement de l'épée, des duels, des assauts à la pique et là le passage de Monetier - fermé le reste de l'année - ou des démonstrations de taille de pierre. Au vu des températures attendues, les nombreux stands de vin chaud et de nourriture disponibles seront les bienvenus.

Mais c'est en soirée, à la lueur des torches, que le clou du spectacle se déroulera: le Défilé aux lampions, un incontournable pour les enfants. Dès 18h30, la vente des lampions est lancée à la Cour Saint-Pierre, tandis que le cortège démarrera à 19h45 de la place de la Taconnerie pour atteindre le Bourg-de-Four 35 minutes plus tard.

Programme du dimanche de l'Escalade

Dimanche 11 décembre, rebelote niveau animation en veille-ville, alors que l'excitation montera peu à peu, chacun attendant 17h et le départ du Grand cortège historique de l'Escalade. Depuis le parc des Bastions, il passera au Bourg-de-Four, au Molard, à la rue de Coutance, à la Corraterie, pour remonter à la Cour Saint-Pierre, devant la cathédrale. Où que vous vous placiez sur le parcours, le spectacle sera grandiose.

Eclairés à la torche, plus de 800 figurants et 60 chevaux retranscriront le plus fidèlement possible l'esprit de l’époque. Soldats, autorités (huissiers, syndics et conseil des 200), gens de justice (le bourreau, les guets, le seigneur Lieutenant), ecclésiastiques (Théodore de Bèze et la Compagnie des pasteurs), habitants de la ville et de la campagne (venus avec vaches, veaux et couvées) défileront en fanfare et vêtements idoines.

Gratuit et préparé tout au long de l'année par la Compagnie de 1602, le grand cortège constitue un spectacle sans égal, qui - dit-on - ne le cède par sa chaleur populaire qu'au défilé des écoles de samba de Rio de Janeiro !

 

Où? Vielle-ville de Genève

Quand? 9-11 déc.

Combien? Gratuit

« Envie d'en savoir plus ? Retrouvez tous les détails de la Fête de l'Escalade à Genève et les 5 choses qui font de l'Escalade la fête préférée des Genevois dans l'agenda culturel romand. »

Notes et avis