Le défoulement, l'évasion, les plaisirs de la table, ce sera pour un peu plus tard... Lors de sa conférence de presse du 18 décembre 2020, le Conseil fédéral a, comme on pouvait s’y attendre, clairement durci le ton, annonçant un nouveau train de mesures draconiennes en vue d’enrayer la progression des cas de Covid-19 et de désengorger les hôpitaux. La pilule est amère pour les secteurs des loisirs, de la culture et de la gastronomie, à nouveau touchés de plein fouet.


Quid des cantons romands?

Le Conseil fédéral avait laissé une marge de manœuvre aux cantons les moins touchés, qui pouvaient décider d’introduire des assouplissements, ce tant que la situation épidémiologique le permettait. A savoir que le taux de reproduction se situe en dessous de 1 et l'incidence sur une semaine en dessous de la moyenne nationale.

Un sursis de courte durée pour les cantons romands. D'abord épargné, le canton de Genève s'est résolu le premier à fermer ses bars, restaurants, musées et installations sportives, ce à compter du mercredi 23 décembre à 23h. Dans la foulée, le canton du Jura annonçait également passer au régime fédéral dès mardi 22 décembre. Jour qu'ont choisi les cantons du Valais, de Fribourg et de Neuchâtel pour décréter à leur tour la fermeture de leurs établissements publics, toutefois seulement à partir du samedi 26 décembre à 23h. Tour de vis moins drastique pour canton de Vaud, qui ferme ses bars et ses restaurants, mais octroie une dérogation aux établissements situés sur les pistes de ski, de même qu'aux musées, bibliothèques et centres sportifs.


Les restrictions en vigueur à l'échelle nationale du 22 décembre au 22 janvier

  • Fermeture des restaurants, des infrastructures de loisirs, des musées et des centres sportifs
  • Fermeture des magasins à 19h, ainsi que les dimanches et les jours fériés
  • Réduction de la capacité d’accueil des magasins
  • La population est invitée à rester chez elle et à réduire autant que possible les contacts


Le Conseil fédéral procédera à une évaluation intermédiaire le 30 décembre et se réserve le droit de prendre de nouvelles mesures si la situation devait continuer à se détériorer.

[Plus d’infos à suivre]

Notes et avis