Le portail romand des loisirs pour toute la famille
  • En partenariat avec
  • Logo MySwitzerland
  • Logo Swiss Milk
  • Logo Lausanne FM
ACTUALITÉS | Sorties - Fêtes | Vevey | VAUD

Fête des Vignerons 2019: les 10 bonnes raisons de mordre à la grappe

1. Parce que c’est un spectacle unique dans l’Univers

Vevey est en alerte. On signale un drôle de vaisseau spatial qui zone place du Marché. Quiconque a pu reluquer cette titanesque carlingue métallique de 700 tonnes en conviendra: il se trame quelque chose d’incommensurable dans la douce et placide cité lémanique. Un je-ne-sais-quoi au parfum de jamais vu qui détonne dans un patelin où l’on aime à cultiver la discrétion. Incommensurable, le show qui se jouera dans cette arène de la démesure le sera tout autant.

Marie-Jo n’en dit pas moins: "Le spectacle est ancré dans sa génération, délibérément tourné vers l’innovation." Et de souligner, non sans une pointe de fierté, trois premières mondiales: "Un système de son précurseur, le plus grand led floor jamais vu – 800 m² contre 400 m² pour le Super Bowl ! – et surtout, chose totalement inédite, une arène de 20 000 places inscrite en plein cadre urbain." Mais bien avant les contingences infrastructurelles, c’est le ressort humain qu’encense Marie-Jo: "Un spectacle de cette nature, avec 5500 figurants de la région sur scène, qui font tous preuve d’un engagement sans faille depuis plus d’un an, de surcroît bénévolement, il n’y a qu’à Vevey que l’on peut voir ça." Tout est (iné)dit !


2. Parce que c’est plus maous que Paléo et Montreux Jazz réunis

Nonante-neuf millions de biffetons de budget, 400 000 billets de spectacle injectés dans le circuit, un million de badauds escomptés dans la Ville en Fête, 500 000 topettes de vin de la Fête prêtes à être sirotées… Sur le plan comptable, le grand raout veveysan surpasse les doigts dans le nez les stats cumulées du Paléo et de Montreux Jazz, les deux autres grosses cylindrées de l’été. "L’interprétation des chiffres est toujours délicate, tempère Marie-Jo, peu encline à se risquer au jeu des comparaisons. Tant la nature de l’offre que la durée des événements diffèrent." Bon joueur, nous le lui concédons. Même si, toute raison gardée, quelques nombres à six chiffres, ça aide à se figurer l’ampleur de cette kermesse de tous les superlatifs.


3. Parce que c’est signé Daniele Finzi Pasca, star mondiale que le monde entier nous jalouse

Disons-le tout de suite, on ne trouve guère CV plus flatteurs dans le gotha des metteurs en scène. Sa patte magique a déjà conquis les spectateurs du Cirque Eloize et du Cirque du Soleil. Sans parler des mémorables cérémonies de clôture des JO de Turin en 2006 et de Sotchi en 2014, dont notre Finzi Pasca national fut l’auteur à succès. Derrière une trombine chargée de bonhomie se cache une machine de guerre de la scénographie XXL.

"Daniele est connu pour être un réel spécialiste en matière de chorégraphie de masse, abonde Marie-Jo. Par-dessus le marché, il sait s’entourer de personnes très compétentes. L’équipe artistique fait un travail formidable avec des figurants pour la plupart amateurs." Et de confier dans un élan de tendresse: "Plus qu’une star mondiale, c’est surtout un homme de coeur, quelqu’un de très abordable, aussi doué dans les relations interindividuelles que pour faire vibrer la corde sensible d’une foule entière." Nous voici conquis.


4. Parce qu’ensuite, il faudra patienter plus de 20 ans...

Peut-être tergiversez-vous devant la caisse, songeant à passer votre tour pour cette fois… Soit, mais gardez à l’esprit que la prochaine mouture ne poindra son nez qu’à l’horizon… 2040. Imaginez-vous avec 20 piges de plus. Au mieux, nos plus jeunes lecteurs arracheront leurs premiers cheveux blancs entre deux biberonnages. Ceux qui n’auront pas passé l’arme à gauche éructeront que de toute manière, "c’était mieux avant". Aussi, le réchauffement climatique aura fait son bonhomme de chemin, sonnant le glas de la viticulture au profit de palmeraies.

Se projeter dans deux décennies, un exercice anxiogène que vous seriez bien avisé de vous épargner en acquérant votre sésame pour la FeVi 2019. Pour avoir assisté de près à l’édition précédente, Marie-Jo enchérit: "Je me souviens qu’après la Fête de 99, beaucoup parmi ceux qui s’étaient désistés se mordaient les doigts d’avoir raté ça, de ne pas avoir communié avec toute une région en liesse." Il serait tout de même dommage que les regrets vous rongent des décennies durant…


5. Parce que la ville en fête, c’est gratuit, peuchère !

"Viens boire un p’tit coup à la maison !" serait le slogan tout trouvé pour la Ville en Fête. A la façon d’un festival off gratuit, ce vaste périmètre piéton s’étirant du Jardin Doret à Entre-Deux-Ville vibrionnera d’activités placées sous la bannière de la convivialité, de la restauration, de la mélomanie et des arts de rue. Les fins becs ne seront pas en reste avec une offre des plus gouleyantes: une soixantaine de stands gourmands, un village du monde et plusieurs restaurants éphémères. Morceau de roi: Les Terrasses de la Confrérie, plateforme lacustre accolée à l’arène et dédiée aux produits du terroir et aux vins suisses.

Egalement aux premières loges, les bambins écartèleront leurs parents entre les animaux de la ferme, les manèges délirants et les spectacles bien enlevés de contes, de marionnettes ou de cirque. Sans oublier Le Passeport de Julie, un jeu de piste ludique et instructif à travers la ville. Ajoutez une pincée de cortèges et une poignée d’animations aux couleurs des cantons invités, touillez bien: votre antidote contre l’ennui est prêt. "L’idée, synthétise Marie-Jo, c’est de proposer une palette d’attractions suffisamment variées pour que chaque journée soit différente et offre son lot de découvertes." Le sentez-vous, ce doux parfum de revenez-y ?


6. Parce que le Bouddha-Bar Beach met son grain de sel à Vevey

C’est l’événement dans l’événement. Tout du moins pour les adeptes de zénitude branchée. Le temps de la Fête des Vignerons, le Grand Hôtel du Lac sera the palace to be, lui qui accueillera dans son jardin une mouture éphémère du Bouddha-Bar Beach. Kezako? Né en 1996 à Paris avant de faire des émules dans le monde entier, ce concept de restaurant-bar-lounge consiste en un patchwork d’influences internationales badigeonné à l’énergie positive. Au menu: ambiance bohème chic aux accents asiatiques, musique chillout et compilations d’ambiance brandées Bouddha-Bar, Pan Asian fusion food revisitée à la sauce française et cocktails signatures.

Passer de l’esprit champêtre de la Fête à l’ambiance balnéaire du Bouddha-Bar, n’est-ce pas un poil radical? "Complémentaire, ajuste Marie-Jo. C’est à l’initiative de notre partenaire et nous nous réjouissons qu’il apporte sa touche en offrant une expérience différente. Cela reflète la diversité des personnes qui participeront à la Fête." Une bonne bouffée d’embruns de l’océan Pacifique entre deux verres de chasselas fleurant bon le terroir, ça vous tente?


7. Parce que le cadre de la Riviera vaut à lui seul le déplacement

Quitte à trinquer à la gloire des vignerons-tâcherons, autant croquer à pleines dents le pays des merveilles qui leur sert d’écrin. On vient de loin pour lézarder dans le paysage pittoresque de Lavaux, échantillon unique au monde de vignoble en terrasse, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Pour se pâmer devant ses vins dont on chante les louanges par-delà les coteaux – hormis peut-être dans le Vieux Pays qui se dore la pilule derrière le goulot de Saint-Maurice... Ou pour plonger son regard – ou ses petons – dans le lac Léman, "le plus beau dont l’oeil humain fut jamais frappé », se gargarisent les coeurs ivres. En ce coin de pays bénit de Bacchus, les musées eux-mêmes tutoient les étoiles, à l’instar du Chaplin’s World, élu champion d’Europe en l’an 2018.

"On a une chance inouïe de s’inscrire dans une région magnifique, qui plaît bien au-delà de la Suisse, convient Marie-Jo. On essaie juste de l’adopter sans trop la déranger, en veillant à ce que nos infrastructures se fondent dans le cadre." Parce qu’il est de bonne guerre de prêcher aussi pour sa paroisse, Marie-Jo s’enhardit: "Si Vevey figure cette année dans la fameuse liste des « 52 Places to Go » du New York Times, j’ose espérer que c’est aussi un peu grâce à la Fête des Vignerons." Du donnant-donnant, en somme.


8. Parce qu’on a tous un vigneron-tâcheron qui sommeille en nous

On y cultive la vigne depuis l’Empire romain et ses habitants caracolent au 4e rang mondial des plus gros consommateurs de vin – 33 litres par tête de pipe et par année: c’est dire si la tradition viticole est prégnante en Suisse. "T’as où les vignes?" s’enquiert-on d’ailleurs sous le drapeau aux treize étoiles, tandis que l’on dépeint volontiers les Vaudois comme des gens indécis, sauf pour "trois décis", comme l’écrivait avec malice le chansonnier Jean Villar-Gilles. Alors, dans le fond, n’a-t-on pas tous un génome vigneron accroché dans notre ADN?

La parole à Marie-Jo: "Nous possédons un riche patrimoine viticole, certes, mais tout le monde ne se sent pas pour autant partie prenante. Du reste, la Fête des Vignerons s’articule moins sur le patrimoine viticole que le patrimoine vivant. A travers le cycle de la vigne, c’est le cycle de la vie que l’on raconte. La Fête est avant tout une tradition vivante, qui bat au rythme des gens de la région qui s’engagent bénévolement pour elle. Sans eux, pas de Fête." Voilà qui est dit. A méditer en dégustant un bon petit chasselas des familles sur Les Terrasses de la Confrérie. Entre bons vivants.


9. Parce qu’il y a encore des billets...

"Jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus ! » nous mouche Marie-Jo, présageant une rupture de stock avant le mois de juillet. Petit coup d’oeil dans le rétro: fin septembre 2018, un quart des billets était écoulé, la moitié du contingent en décembre, avec un pic à l’approche des fêtes de Noël – 11 000 billets et bons cadeaux sur la seule première quinzaine de décembre –, puis la courbe a piqué du nez pour finir par ronronner. Lors de la dernière édition, la quasi-totalité des 280 000 billets avait déjà trouvé preneur à… fin janvier. Faut-il y voir un déclin de popularité?

Que nenni selon Marie-Jo: "En pourcentage, les ventes sont similaires à celles de 99. Seulement, aujourd’hui, nous avons 110 000 billets supplémentaires, avec 5000 places de plus dans l’arène et un plus grand nombre de spectacles programmés." Les aficionados de la Fête des Vignerons ont "pris rendez-vous depuis 25 ans", se jetant sur les premières représentations, "histoire de pouvoir être les premiers à en parler", rigole Marie-Jo. Le plus difficile reste de convaincre les "néophytes", ceux qui n’ont aucune attache avec l’événement. A bon entendeur.


10. Parce que c’est un cadeau dément à faire à vos proches

L’événement du siècle, rien que ça. Avouez que c’est plus claquant qu’un bouquet de fleurs, qu’une boîte de briquettes en plastique ou qu’un pack de bières du monde ! "Si on veut faire plaisir à quelqu’un, c’est Le cadeau à offrir en 2019 !" abonde Marie-Jo. Une occasion à ne pas vendanger…



LA RÉCAP

La Fête des Vignerons se tiendra du 18 juillet au 11 août 2019 sur la place du Marché à Vevey. Vingt représentations diurnes et nocturnes seront jouées dans l’arène de 20 000 places. Tout autour, le périmètre de la Ville en Fête, accessible gratuitement, sera dédié à la convivialité, à la restauration et à des animations festives, musicales et culturelles, dont celles proposées par les cantons mis à l’honneur chaque jour. Billetterie et programme complet sur fetedesvignerons.ch

Créé le 22 mai 2019 - Modifié le 12 juil. 2019

Fête des Vignerons 2019: les 10 bonnes raisons de mordre à la grappe

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!