Luxe et esprit Belle Epoque

Les nouveaux propriétaires, deux hommes d’affaires originaires du village, l’ont voulu ainsi. Après presque 50 ans d’exploitation par le Club Med, le palace ouvert en 1913 a en effet été entièrement rénové en préservant l’héritage exclusif qui a présidé à sa construction, tout en assurant un confort familier.

Les 125 chambres et suites bénéficient ainsi d’un luxe moderne, à la hauteur du positionnement 5* plus de l’établissement. La vue sur les Alpes et la plaine du Rhône est simplement grandiose. Les espaces communs, quant à eux, ont gardé tout leur esprit Belle Epoque.

Un bar musée

Ainsi, la salle de spectacle de l’hôtel – classée – au parquet et aux placages de chêne a été entièrement réhabilitée dans le respect de la construction d’origine. Désormais, elle est disponible pour les sociétés locales et, pourquoi pas, pourra jouer un rôle dans l’offre culturelle romande.

Au bar, c’est toute l’histoire de Villars et de son rapport au tourisme hivernal qui se déroule devant les hôtes. Le long plateau d’étain est ainsi estampé des dates les plus importantes du développement de la station.

Au mur, des vitrines reviennent sur les étapes cruciales des clubs sportifs locaux, force images et objets vintage à l’appui. Une manière d’intégrer agréablement les Villardouxs au palace. Le tout baigne dans un confort très anglais, encore augmenté par la générosité des espaces à disposition.

Corto Maltese et Tintin

A la tête des cuisines du Villars Alpine Resort, Mirto Marchesi trône à La Rôtisserie, un lieu au lignes claires et modernes, comme sa cuisine, qui tranche avec la grande salle de bal, à l’atmosphère début du siècle, propice aux grandes assemblées comme aux dîners intimes.

Trois expositions permanentes, consacrées à Corto Maltese, Tintin et au photographe Jimmy Nelson, ponctuent les murs du palace. La bibliothèque d’Hugo Pratt – et ses 17’000 ouvrages - complète l’offre, tandis qu’au rez inférieur, une salle d’exposition accueille les œuvres d’artistes locaux ou internationaux.

Un spa poétique

Pièce essentielle d’un palace moderne, le spa constitue un monde en soi. Occupant toute une partie du sous-sol, il s’ouvre sur la piscine extérieure, donnant sur les Alpes.

Au programme, gommages et traitements naturels, conçus à base de plantes locales, et sessions de yoga dans un environnement moderne aux touches poétiques, comme cette projection vidéo de danseuse aquatique, dans la pénombre, sur un mur en ardoise.

Villars Palace Academy

Et comme si ça ne suffisait pas, les propriétaires ont adossé à l’établissement la Villars Palace Academy. Cette série de cours, donnés en partenariat avec l’Ecole hôtelière de Lausanne, vise à former des étudiants venant de pays où le secteur est en croissance, mais qui manquent de cadres. Ainsi, une quinzaine de ressortissants de Tanzanie, d’Ukraine ou du Cambodge, la plupart bénéficiant d’une bourse, on déjà débuté un cursus de deux ans.

Signe des établissements atypiques, le Villars Palace n’est pas seulement un hôtel, on le voit, mais un univers aux ressorts multiples, parfois mystérieux,  toujours passionnants.

Notes et avis