Un manuscrit rare au Musée de la Réforme - Genève

En septembre 1415, deux mois après la mort de Jean Hus sur le bûcher, 452 chevaliers et nobles du royaume de Bohème-Moravie envoient une lettre de protestation au Concile réuni à Constance. La missive entend prendre la défense de Hus, décrit comme un homme de bien condamné sans preuves. Outragé, le Concile réagit en brûlant la plupart des exemplaires de cette lettre, dont l'unique version existante se trouve aujourd'hui à la bibliothèque de l'Université d'Edimbourg.

La Protestatio Bohemorum, un symbole de la Réforme du XVe siècle
Document de première importance, la lettre est un témoin de la Réforme hussite, considérée comme l'un des mouvements anticipateurs de la Réforme protestante. Elle s'insère ainsi très heureusement dans les collections du Musée international consacré à ce mouvement de rénovation spirituelle et religieuse qui balaya une grande partie de l'Europe du Nord-Ouest au XVIe siècle.

Lieu: Musée international de la Réforme, Genève

Horaire: Du mardi au dimanche de 10h à 17h

Tarif: Adulte 16 fr., enfant/étudiant/AVS 10 fr.

ancre formulaire review

Un manuscrit rare au Musée de la Réforme - Genève

Notez ce contenu

Merci pour votre vote!